Blog

Merci maîtresse !

C’est la première fin d’année scolaire pour Mam’Zelle Pioupiou même si celle-ci n’a commencé la toute petite section que le 8 janvier. Et à cette occasion, j’ai cherché dans les tréfonds du Web, une idée cadeau sympa à faire aux deux maîtresses et à l’Atsem de Mam’Zelle Pioupiou.

Lire la suite de « Merci maîtresse ! »

Publicités

Je manque de temps!

Bonjour à tous…

Après un long moment d’absence sur le blog. J’avais envie de vous en expliquer les raisons. En fait, tout est dans le titre, c’est juste un manque de temps. Un nouveau boulot (dans la même boîte) par choix mais qui m’impose beaucoup plus de route ; une nouvelle maison avec nos marques à trouver, des projets de travaux, d’aménagement etc.

black and white photo of clocks
Photo by Andrey Grushnikov on Pexels.com

Vous l’aurez compris, le manque de temps est là, il se fait sentir à travers l’écriture du blog mais aussi dans ma vie perso. Je manque de temps pour beaucoup de choses. Je dois juste trouver une nouvelle organisation (qui tarde à se mettre en place).  À la maison, c’est encore des cartons à vider même si le déménagement date du mois d’octobre, c’est encore du tri à faire, etc. Et des projets d’aménagement, de déco, de travaux. Beaucoup de choses à penser donc.

Et le jardin, qu’es-ce que ça prend du temps. Entre notre potager où poussent pommes de terre, tomates et fraises etc. qui nous oblige à passer du temps à désherber, nettoyer, etc. Et les carrés des fleurs où pareil, il faut désherber etc.

Pour les ami(e)s, c’est autre chose, je manque de temps alors que j’aimerais les voir. J’aimerais me poser et passer une soirée à boire un verre sur ma terrasse ou dans un bar à refaire le monde, à parler des avancées de nos maisons, de nos enfants, de nos vies. Mais les occasions sont tout simplement trop rare, si bien que parfois on les loupe. Je compte sur les doigts de la main, les fois où cela arrive. Il faut dire aussi qu’en semaine, c’est métro-boulot-dodo et que pour Monsieur Papa, week-end ne rime pas toujours avec repos mais plutôt avec boulot.

Avec tout ce manque de temps, nous privilégions, nos moments en famille avec Mam’zelle Pioupiou et notamment ses grands-parents. A profiter de notre maison tous les trois. Nous avons même réussi à nous caler un week-end tous les trois sur les côtes du Nord afin de découvrir le nouveau Nausicaà. Enfin, nous nous sommes obligés à bloquer un week-end sinon nous ne l’aurions jamais fait.

Alors voici les causes de ma longue absence. Mais promis, je vais tâcher de reprendre le chemin du blog car cela me manque d’écrire, d’échanger!

À la rencontre de Kidd’Izy, un site pour aider les parents

Salut à vous, j’ai eu l’envie de vous présenter un site ouvert depuis cet été et qui est vraiment très utile pour les futurs parents, jeunes parents et les parents. Ce site propose de vous mettre en lien avec des professionnels de santé disponibles près de chez vous. Enfin, pour le moment, le site se cantonne à la seule ville de Paris mais sans doute se développera-t-il sur d’autre ville. Et sinon, pour ceux qui ne vivent pas dans la capitale, sur la chaîne Youtube du site, on donne la parole aux professionnels de santé, très instructif 🙂 J’ai donc Interviewer Ingrid, celle qui a eu l’idée de ce site.

Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis Ingrid Khalifa, heureuse maman de petites filles de 6 et 9 ans.

J’ai travaillé 14 années à la Direction Marketing de l’Oréal avant de me lancer dans l’entrepreneuriat pour porter le projet Kidd’izy.

Après avoir côtoyé mannequins, mais aussi experts scientifiques et beaucoup appris en stratégie marketing et commerciale, le monde de la beauté s’est éloigné de mes préoccupations quotidiennes centrées autour du bien-être de la cellule familiale et de mes enfants notamment. Voyant mes difficultés et les difficultés de nombreux parents autour de la naissance, j’ai eu envie de donner plus de sens à mon action -à mon niveau bien sur- en ouvrant une nouvelle voie, celle de la maternité et parentalité épanouies pour tous.

C’est alors que l’entrepreneuriat devient une évidence, une réponse utile et sociale permettant d’accompagner mieux les mamans d’aujourd’hui grâce à des professionnels qualifiés et spécialisés. J’étais déjà active dans les associations de parents d’élèves et j’ai ainsi switché les paillettes cosmétiques pour l’utilité sociale aux futurs et nouveaux parents.

Kidd’izy, c’est simplement le prolongement de mon expérience.

En quelques mots qu’est-ce que Kiddizy ?

thumbnail_RECTO FLYER 1

Kidd’izy est la 1ère plateforme santé & bien-être qui permet aux nouveaux parents de découvrir et rencontrer librement les professionnels certifiés & spécialisés en périnatalité (du désir d’enfant jusqu’après la naissance) et de choisir le mode de consultation, en cabinet, vidéo, à domicile, ou téléphone !

Nous proposons un accompagnement expert a 360° : information – orientation- recommandation :

  1. L’information la plus fiable des experts est vulgarisée, en libre accès gratuitement, même en vidéos et podcasts !
  2. Kidd’izy oriente les parents vers les bonnes typologies de d’experts. Après avoir sélectionné son besoin ou répondu à un questionnaire, chaque parent est invité à découvrir des professions.
  3. C’est la seule solution de recommandations vérifiées et de mise en relation avec des professionnels spécialisés en périnatalité, tous sélectionnés individuellement après de strictes vérifications.

Mais l’innovation ne s’arrête pas là !

– le choix du mode de consultation – cabinet, domicile, vidéo ou téléphone- s’adapte au mode de vie d’une mère.

– les notations, avis des parents sur les professionnels et les publications de l’expert permettent un choix 100% éclairé.

Et grâce à un système entièrement sécurisé, les avis ne peuvent être laissés que par les membres de Kidd’izy ayant effectivement consulté. Impossible d’avoir un fake, ce n’est pas un trip advisor !

En regroupant tous les services utiles sur une même plateforme, Kidd’izy permet un accompagnement complet et sur-mesure des nouveaux parents.

Et nous avons déjà nos 1ères mamans comblées, c’est notre plus belle récompense !

Comme cette maman arrivée en France il y a 2 ans :

 » Je vous ai connu à travers un café expert. J’ai trouvé l’intervention de la psychologue très efficace, l’engagement d’Ingrid, son accueil très chaleureux. J’ai posté le problème des nuits courtes et des pleurs de mon bébé, j‘ ai un rdv demain avec Fabien ostéopathe. C’est dommage que je ne vous aie pas connu plutôt, ça fait 2 ans que je suis arrivée en France à Paris. Maintenant, grâce à votre plate-forme, je suis plus préparée à une nouvelle grossesse 🙂 dès que j’ai une question je m’adresse à vous. Merci bonne continuation, j’envoie votre lien à toutes mes amies enceintes et jeunes mamans« .

Qu’est-ce qui vous a amené à créer ce site ?

 

Logo_KIDDIZY BD

Après avoir fait face à de nombreuses difficultés, un bébé qui ne grossit plus et dont l’allaitement est sauvé in extremis, des mois, que dis-je, des années sans une nuit complète de sommeil, un travail prenant avec une option stress coefficient 24, une enfant qui vit le manque…j’ai pris du recul et changé mes priorités afin d’être en harmonie avec moi-même et les valeurs que je défends.

Forte de cette expérience, j’ai eu l’envie de faire bouger les choses et d’aider tous les parents, en leur permettant de bénéficier simplement et rapidement des conseils nécessaires et de qualité pour leur faciliter leur nouvelle vie.

Maman très (voir trop) « maternante », je privilégie la parentalité bienveillante et l’harmonie familiale. Je me refuse à voir de nombreuses mamans désinformées ou mal informées, qui finissent par privilégier l’éducation des enfants par d’autres, préférer une semaine de vacances loin de leurs enfants pour « se reposer » et finir par appliquer des méthodes inadaptées dont on connaît aujourd’hui les effets dévastateurs sur la confiance en soi des enfants devenus adultes. On ne le répètera jamais assez, le moment de l’accouchement influence la vie future du bébé, un bébé ne fait pas de caprices et ne pleure jamais pour rien, non il ne faudrait pas laisser bébé pleurer, oui les techniques douces sont utiles pour les parents et le nourrisson, oui il faudrait prioriser l’allaitement pour la santé et les liens mère-enfant, même si chacune est libre de ses choix…le tout est d’être informé de façon fiable.

Il y a beaucoup d’information erronée qui circule,

j’ai donc souhaité proposer un lieu unique, sans conflit d’intérêts avec les marques, où l’information serait 100% professionnelle et rien d’autre. Tous les articles, podcasts ou vidéos sont tirés uniquement d’études scientifiques internationales vulgarisées ou directement issus des professionnels spécialisés en périnatalité dans leur domaine.

Il m’a aussi semblé essentiel de proposer des rencontres physiques entre parents et professionnels. Le problème, c’est que nous n’avons pas les bons contacts ! Et une fois chez soi, il est difficile de faire appel à des professionnels dont on ne connait même pas l’existence ! Car outre les sages-femmes, gynécologues et pédiatres, il existe tout un écosystème de professionnels extraordinaires spécialisés en périnatalité qui gagneraient à être connus pour leur action auprès des parents et bébés.

C’est là qu’a germé l’idée de proposer une plateforme axée sur la santé et le bien-être des nouveaux parents, afin qu’ils puissent trouver et choisir des professionnels certifiés et validés par la communauté de parents. Car tous les ostéopathes ne sont pas spécialisés en périnatalité ehttps://www.instagram.com/kiddizy/?hl=frt le fait que cela soit indiqué sur la plaque ne le garantit pas ! La plupart des nurses de nuit n’ont pas les diplômes adaptés et sont en fait des babysitter de nuit…. Alors confiriez-vous votre nourrisson ?

Quel est le but du site ?

Ma mission est d’accompagner et soutenir les parents le plus simplement, en toute confiance.

thumbnail_VERSO FLYER 2

Pourquoi ?

Car neuf mamans sur dix éprouvent des difficultés à la naissance d’un enfant.

Une maman sur quatre ne sait pas vers qui se tourner : quelle typologie de professionnels ? Peu savent différencier infirmière puéricultrice et auxiliaire de puériculture ; certains métiers sont méconnus, la consultante en lactation, le coach parental… Comment choisir le professionnel adapté ?

Nous manquons d’un véritable label de spécialistes et de recommandations objectives.

Les déserts médicaux et déserts familiaux accentuent ces difficultés, et ces mêmes femmes peuvent déclarer un épuisement maternel. À ce titre, la périnatalité est une priorité du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé.

Pourtant, le besoin d’accompagnement et de soutien peut être adressé simplement grâce aux nouvelles technologies.

Kidd’izy est la 1ère plateforme globale d’assistance parentale, 100% professionnelle.

On peut imaginer à terme aussi les bénéfices socio-économiques de notre action en prévention.

Ainsi, nous tendons à augmenter significativement le mieux-être des nouveaux parents, mais nous tendons aussi à une diminution des frais de santé (hospitaliers et médicamenteux) de la sécurité sociale et des mutuelles.

A ce titre, le projet est soutenu par plusieurs Mairies de Paris, le groupe l’Oréal, le club des CHO de l’Optimisme, l’écosystème entrepreneurial de la French Tech, l’Association Paroles et Famille…

L’histoire de Kidd’izy n’en est qu’à ses débuts, mon souhait est de proposer une multitude de services adaptés, avec toujours le même idéal, faciliter la vie de tous les parents pour qu’ils profitent pleinement de leurs enfants !

Combien de professionnels de santé ont répondu à l’appel ?

En test depuis juillet 2017, ce nouveau concept ouvre le 1er réseau d’experts en périnatalité labellisés et a déjà séduit parents et professionnels (puéricultrices, ostéopathes, psychologues, consultants en lactation, instructeurs en massage ou portage bébé, sophrologues, coachs en parentalité…).

Une centaine de professionnels s’est inscrit sur Kidd’izy et nous n’en avons approuvé que 30 à ce jour.

Nous avons en effet mis en place un label très strict, le label Kidd’izy pro qui promet expertise, fiabilité et réassurance grâce aux meilleurs experts.

Nous rencontrons individuellement chaque professionnel avant de l’accepter sur la plateforme. Ses diplômes, son expérience en périnatalité, sa moralité, son casier judiciaire et l’assurance en responsabilité sont vérifiés.

 

 Retrouvez Kidd’Izy sur :

  •  Youtube: ==> https://www.youtube.com/channel/UC3A0HkYPrvdDZ_hqbcFeZwg
  • Facebook ==> https://www.facebook.com/kiddizygroup/
  • Instagram ==> https://www.instagram.com/kiddizy/?hl=fr
  • Twitter ==> https://twitter.com/KIDDIZY_
  • Et sur leur site Internet : https://www.kiddizy.com/

La « Terrible Two », nous y sommes

La Terrible Two, on en entend beaucoup parler quand on est parent. Et un jour, elle est là et on est bien souvent désarmé. Et parfois même, elle, il, enfin ça vous épuise.

Mais la Terrible Two, qu’es-ce que c’est ?

C’est une phase à laquelle on n’échappe pas. Vers l’âge de deux ans, nos bambins savent déjà marcher et bien souvent déjà parler. Ils explorent et découvrent le monde qui les entoure. Malheureusement, à cet âge-là, ils ne savent pas encore gérer leurs émotions et encore moins mettre des mots sur ce qu’ils ressentent. De là, découlent des colères, des cris et parfois même des coups… Oui nos enfants parfois vers cet âge-là nous frappent surtout lorsque LA FRUSTRATION est grande. Et cette phase est souvent accompagnée également la fameuse période du « NON, NON, NON ».

Un comportement pas toujours facile à gérer !

keep-calm-it-s-the-terrible-two-4

Mam’zelle Pioupiou qui était jusqu’à présent adorable (mais si je suis objective), traverse des épisodes de frustration qu’elle ne sait pas gérer. La moindre petite contrariété est sujet à une crise, une colère allant parfois, jusqu’à nous taper. Difficile de rester de marbre face à ce comportement qui peut surgir à n’importe quel moment et parfois pour un tout petit refus. Alors, oui, lorsque je suis fatiguée, il m’arrive de crier mais je ne pense vraiment pas que cela soit une solution sur le long terme. De ce fait, les fois où je crie, je finis par m’asseoir avec elle et je lui explique pourquoi je me suis énervée et je m’en excuse tout en lui expliquant que son comportement n’est pas correct. Les fois où j’arrive à garder mon sang-froid, je la met au coin pour qu’elle se calme et ensuite je lui explique pourquoi elle y est allée, sinon quel intérêt y’a-t-il à l’y envoyer. Je n’ai recours à la punition que lorsque malgré les explications, elle continue à frapper ou hurler. Enfin « punition » est une grand mot, disons que je la prive de son dessin-animé préféré du soir mais je conserve tout de même l’histoire d’avant dodo, ça c’est le rituel.

Et puis souvent s’y ajoute la phase du « NON » !

J’avoue que ce n’est vraiment pas facile à gérer cette fameuse phase.

« – tu veux ça ? NON

-tu veux manger quoi ? NON

Tu vas au dodo ? NON

Tu vas à la douche ? NON

Tu veux un bonbon ? OUI »

non

Vous l’aurez compris, on a pas un NON pour tout mais presque. Non parce que si Mam’Zelle Pioupiou y trouve son intérêt, elle dit OUI (pour les bonbons, les chocolats, certains jeux, certains livres etc.) Là, il n’y a pas de solution miracle, il faut un camion-benne de patience et  on attend que cette phase passe.

Autre variante, la phase « je teste »

Oui, nos enfants nous testent et c’est l’une des parties les plus usantes. Croyez-moi avec Mam’Zelle Pioupiou, on est en plein dedans.  Elle teste nos limites et cherche à voir jusqu’où elle peut aller lors de ses « bêtises » d’enfant. Les « bêtises » c’est normal et formateur pour nos bambins mais il ne faut pas non plus laisser tout faire sinon on finit par se faire bouffer tout cru.  Il faut en laisser passer sans tomber dans le laxisme. Et vice-versa, il ne faut pas non plus les punir pour tout et tomber dans la sévérité. Et croyez-moi, la juste mesure est difficile à trouver, surtout que nous n’avons pas tous la même patience, la même tolérance (on n’est pas toujours d’accord avec Monsieur Papa). Cette phase est la plus dure pour moi, elle me fatigue énormément. Je ne veux pas être sur le « dos » de Mam’Zelle Pioupiou mais je ne veux pas non plus me laisser tout faire. Sans cesse « répéter », « expliquer », parfois « punir ». Ajouter à cela, la fatigue liée au boulot, au fait qu’aujourd’hui on doit être au champ et à la ville et vous me retrouvez sur les rotules. Ce soir, à l’heure où j’écris ces lignes, je m’effondre un peu et je pleure, je suis exténuée et aurais bien besoin d’une pause mais quand on est parent, il n’y a pas de pause possible.  À moins de laisser la puce un WE à Papi et Mamie.

terrible-two.jpg
Illustration : Anne Villeneuve

 

Enfin bref, tu l’auras compris, c’est une phase compliquée, qui dure un peu. Heureusement Mam’Zelle n’est pas toujours comme ça et on a aussi des phases de câlins, de jeux, de courses dans la maison, de parties de cache-cache, de rire, de tendresse et ce sont ces moments-là que l’on retiendra le plus, heureusement (même si ce sont ceux-là qui dégénèrent également le plus souvent en crise !). Les moments heureux sont les plus beaux et les plus doux souvenirs qui existent. J’espère ne pas vous avoir fait trop peur mais un « homme averti en vaut deux  » non ? Bon, ok, j’arrête avec toutes mes expressions.

La biz.

 

 

Lucky You, un cadeau qui sort de l’ordinaire

Salut à toi qui passe par là. Il y a quelques temps, je t’avais parlé des sites cadeaux-parrain.com et cadeaux-marraine.com, ces deux sites viennent de sortir un nouveau cadeau du genre symbolique et original, il s’agit du Lucky You.

Le concept :

Offrir un coffret avec un trèfle à quatre feuilles permettant ainsi d’offrir un vrai porte-bonheur à la personne ou aux personnes de votre choix. Un cadeau exceptionnel pour célébrer : une naissance, l’amour, pour remercier une personne bienveillante comme un parrain ou une marraine 😉

Le trèfle à quatre feuilles apporterait à celui ou celle qui le détient : Amour, Foi, Espoir, et bien sûr Chance.

Dans l’histoire : on se servait du trèfle à quatre feuilles pour créer des philtres d’amour et les druides croyaient que ceux qui détenaient un trèfle à quatre feuilles avaient le don de percevoir la présence des démons ; selon certains chaque feuille  représente des vertus : la première feuille l’Espérance, la deuxième la foi, la troisième  est pour la charité  et la quatrième feuille la chance. Et selon d’autres croyances la première apporterait la renommée, la deuxième la richesse, la troisième l’amour et la quatrième la santé.

trèfle

Ce qui est proposé :

Plusieurs coffrets vous sont proposés et les prix varient de 19.90€ à 39.90€.

Dans le coffret, vous trouverez : un trèfle à quatre feuilles, un texte de votre choix (écrit par vous-même ou un texte proposé) et le design de votre choix (diverses images vous sont proposées).

lucky you 2

  Trois univers s’offrent à vous : « célébrer une naissance », célébrer l’amour » et « plaisir d’offrir ».  Et vous avez la possibilité de choisir parmi 8 coffrets différents.

Lors de votre passage de commande, vous pouvez également choisir d’accompagner votre coffret d’un bijou et vous pouvez même faire emballer votre cadeau.  Le coffret baptême contient en plus un doudou que vous pouvez choisir parmi plusieurs couleurs.

IMG_20171104_221300_051.jpg

Avec Wiwie Wax, on en voit de toutes les couleurs

Salut à toi qui passes par là. Dans ma quête de vous gâter pour le premier anniv’ du blog (et accessoirement Noël), j’ai fait la rencontre d’une super créatrice du Nord. Une fille très sympa, positive et belle. J’ai donc eu l’envie de vous la présenter au travers d’une Interview.

Cette créatrice, c’est Wiwie Wax. Comme son nom l’indique, elle travaille beaucoup le wax, ce tissu traditionnel beaucoup utilisé en Afrique, très coloré. Lors de nos nombreux échanges, j’ai rencontré une fille sympa qui n’a pas peur des défis et fabrique des créations à la demande. Sur sa boutique, vous trouverez des bandeaux super chouettes (la collection automne/hiver est juste wahou), des pochettes avec ou sans anse(s), des articles bébé comme des attaches-tétines etc. et toujours avec du wax, parfois très présent et parfois juste par petites touches.

IMG_20170828_075553_800
1. Qui es-tu ? la vingtaine, la trentaine ? maman, pas maman ? Un peu de ton histoire ?

Je suis une jeune autodidacte de 29 ans, originaire du Togo, mariée et sans enfant, avec pour leitmotiv «  positive attitude et amener le soleil partout où je vais » et « voir, c’est savoir. Vouloir, c’est pouvoir. Oser, c’est avoir ».
Je suis une vraie passionnée du DIY. J’adore apprendre, essayer. L’aventure, l’audace, la curiosité font partie intégrante de mon quotidien.

2.  Comment en es-tu venue à la couture et pourquoi avoir créé cette boutique ?

C’est un retour aux sources après plus de quinze ans d’absence qui m’a permis d’avoir ce déclic. L’idée germait, mais c’est le retour aux sources qui a été l’élément déclencheur pour l’aboutissement de ce projet. Des pagnes que j’affectionne énormément.

3. Que proposes-tu ?

WiwieWax vous propose des pochettes et accessoires aux couleurs d’ailleurs, on y retrouve le wax, le pagne et d’autres types de tissus. Mais c’est le wax qui reste l’élément phare des créations.

Le wax n’est en réalité que l’adaptation d’un textile appelé batik venu d’Indonésie. Aujourd’hui, on l’associe à l’Afrique et on trouve plusieurs types de wax sur le marché :

WAX HOLLANDAIS
WAX ANGLAIS
WAX CHINOIS

Beaucoup de designers, créateurs, stylistes l’ont adopté. On retrouve le wax dans la décoration de maison, le vestimentaire, les accessoires.

Ce marché est très saturé, la concurrence est rude. Se démarquer est mon challenge. Et pour cela, j’ai opté pour un concept 100% HANDMADE  (fait main) .

5. D’où vient le nom de ta boutique et où trouves-tu l’inspiration ?

Wiwie est le diminutif de mon quatrième prénom «  Winnie ».  2016 fût  l’année du lancement de WiwieWax.
Ma passion, mes origines sont les bases de cette marque.

6. As-tu des demandes hors de ce que l’on trouve sur la boutique ? Tu relèves parfois le challenge (il paraît que tu as commencé à faire des accessoires enfants par rapport à des demandes) ?

Le concept Wiwiewax est très particulier, car c’est la clientèle qui fait évoluer le domaine de création. Souvent, j’ai des demandes très particulières des waxaddict (les personnes qui aiment les tissus wax, les pagnes d’Afrique ndlr). À la base, je ne proposais que des pochettes en wax, toutes simples. Ensuite, des clientes ont voulu des anses en chaînes ou en tissus, réglables ou non. Et pendant la période de Noël 2016, j’ai eu des demandes de cabas, de Tote bags,  que j’ai confectionné volontiers. Et cette année, c’est au tour des mamans de me demander d’élargir mes créations  vers l’univers des enfants.
Mes clients sont le cœur de mes créations, je veux satisfaire leurs besoins et leur désirs. Une nouvelle commande est toujours un nouveau challenge, un défi que je relève dans la joie et la bonne humeur.

PicsArt_10-14-03.51.02

7. Qu’allons nous voir cet automne-hiver ?

Wiwie va plus loin, au-delà du mélange des matières, en passant par le cuir et le wax. Je reviens avec une nouvelle collection pour l’hiver 2017-2018 intitulée « Tout chaud, tout coloré ». C’est une collection qui met en avant le duo laine avec des tissus ethniques, des tissus aux motifs géométriques, avec des couleurs dominantes : moutarde, rouge, orange, bleu.

Une collection chaude et colorée pour bien commencer l’hiver dans la joie, la bonne humeur et le soleil dans le cœur.

 

picsart_10-14-02-49-59.pngPicsArt_10-14-02.29.13

 

Si vous voulez en voir plus, n’hésitez pas à rejoindre sa page Facebook ==> Ici ; et à vous abonner à son compte Instagram ==> Ici.

 

 

Comment j’ai vécu ma grossesse !

Une petite phrase anodine prononcée par une amie m’a donné l’idée d’écrire cet article. Elle m’a tout simplement dit à propos des « maux de grossesses » : « Faut vraiment être maso pour aimer être enceinte »  (petit clin d’œil à toi ma copine). Elle est en essai, donc elle ne sait pas encore vraiment ce qui l’attend 😉

De ce fait, j’ai eu envie de lui expliquer un peu comment s’est passée ma grossesse, qui pour moi a été du genre épanouissante. Je sais que ce n’est pas le cas pour toutes les femmes et j’en ai eu des exemples autour de moi, alors du coup, je pense avoir eu de la chance. Il faut dire que cette grossesse, je l’avais beaucoup rêvée, beaucoup désirée.

pexels-photo-259363
crédit photo : https://www.pexels.com/

Alors oui, les dernières semaines, j’en avais un peu beaucoup ma claque. Il faut dire qu’en pleine canicule avec 35 à 40°, la fin a été compliquée. Quand tu es enceinte, qui dit chaleur, dit aussi « rétention d’eau » (grrrrrrrrr). Je tenais plus de la baleine échouée que d’une starlette en pleine forme. En parlant de rétention d’eau, j’en avais tellement que pour la péridurale, l’anesthésiste a dû s’y reprendre à 2 fois pour me piquer et a dû y aller à l’aveugle (ouais j’te jure, c’est flippant), mais il savait manifestement ce qu’il faisait et était plutôt du genre calme et détendu, à plaisanter, etc.

Malgré les petits maux de grossesse, je flottais, j’étais sur un petit nuage, tel un Bisounours (là, tu te dis : « v’là la référence! ». Désolée, mais j’ai une puce de 2 ans quoi).  Oui, j’ai eu les grosses fatigues du premier trimestre, les nausées aussi (grrrrrrrrrrr), les aigreurs d’estomac, les pieds et les mains qui gonflent (j’avais fini par retirer mon alliance), les sautes d’humeur, etc. Mais, allez comprendre pourquoi, c’es une période que j’ai plus que bien vécu.

article grossesse
crédit photo : https://www.pexels.com/

J’ai aimé le fait d’être enceinte, j’ai aimé touché mon ventre du bout des doigts et sentir mon bébé me faire « coucou, je suis là ». Je lui parlais et chantonnais des petits chansons aussi (je t’assures, je ne suis pas cinglée). Toutefois, je n’ai pas eu le côté nympho que certaines ont, ma libido était proche des « moins 100 degrés » (pauvre Monsieur Papa). J’ai eu de drôles d’envies aussi pendant la grossesse, j’ai eu ma phase KIWI, KIWI KIWI qui a dû durer 3 jours, alors que Monsieur Papa avait fait le  stock pour 15. Puis, j’ai eu une phase où je mangeais un bol de céréales au chocolat avec des petits morceaux de fromage de chèvre dedans (là par contre, je ne sais quoi te dire, à part « EURK ») et je te jure que je trouvais ça bon, donc cette phase n’appartient pas aux mauvais souvenirs de la grossesse.

J’ai eu la chance d’avoir une grossesse sans encombre, sans avoir à être alitée, sans avoir à marcher en canard. Je sais que pour certaines, la grossesse est difficile et ressemble plus à un cauchemar qu’à un doux rêve. Je suis navrée pour ces personnes et je suis plutôt contente d’avoir vécu une belle grossesse.

J’ai testé des soins visage et cheveux avec Garnier

Je me suis inscrite sur le Club des Testeuses du site Garnier . Et il y a peu, j’ai reçu dans ma BAL, un joli petit colis. Dans celui-ci se trouvait de quoi me faire un masque hydratant. Peu de temps avant, j’avais par ailleurs reçu un échantillon de shampoing au concombre.

  • Le masque hydratant

J’ai eu l’opportunité de tester le masque Skin Active Aqua Mask. Il s’agit d’un masque anti-soif pour les peaux déshydratées. Il ne contient pas de paraben. Il est fabriqué à base de grenade qui possède des vertus anti-oxydante, hydratante et anti-âge. Il est à appliquer sur peau propre et sèche, on évite le contour des yeux et des lèvres. On laisse poser 10 minutes et on retire l’excédent avec un coton ou une lingette démaquillante lavable. Facile à utiliser, il a une jolie texture laiteuse. Il ne laisse pas de gras sur les doigts, ni sur le visage une fois l’excédent retiré.  Il laisse la peau  du visage fraîche, j’adore cette sensation.  On voit les effets immédiatement car la peau est ensuite lisse, hydratée et douce.  Les effets durent quelques jours (2 ou 3 je dirais).

20171001_181221.jpg

  • Le shampoing

J’ai également reçu un échantillon du shampoing Fructis Pure Detox CuCumber Fresh. Ce shampoing sans silicone est fait pour purifier le cuir chevelu. Ça tombe bien, j’ai les cheveux regraissant vite puisque je me les lave tous les jours (oui je sais, ce n’est pas bien.Demain j’arrête). Ce shampoing Garnier est à base de concombre qui possède des agents purifiants aidant à éliminer l’excédant de Sébum du cuir chevelu et les racines. Premier effet, on a une impression de légèreté. Quant aux propriétés contre le regraissage du cuir chevelu, avec juste un échantillon, je ne peux pas malheureusement pas me faire une idée mais c’est un produit dans lequel je n’hésiterais pas à investir pour tester sur le long terme.

20171001_180425.jpg

WishList déco pour la future chambre de Mam’Zelle Pioupiou

Je t’avais déjà présenté la chambre de Mam’Zelle Pioupiou dans un article et je t’avais également parlé des tendances déco de cette année. Mais voilà, bientôt nous allons déménager et avoir enfin notre chez nous (et oui, on a sauté le pas et on achète une tite maison rien qu’à nous)  et donc, j’ai envie de refaire la déco de la chambre de Mam’Zelle Pioupiou. Le hic, j’ai plein plein plein plein (oui un trop-plein) d’idées et je ne sais lesquelles choisir. Voici donc les décos qui me bottent bien !

1. Le lit maison ou le lit tipi

Je suis tombée amoureuse du site mon cabanon créatif, un site qui dispose également d’une page Facebook Le lit gribouille ta chambre. Et il se trouve que ce site a de superbes lits maisons. Je pense bientôt passer Mam’Zelle Pioupiou à un lit de grande.

lit cabane

2. Les guirlandes magiques

Pour le coup, je pense réutiliser celle installée dans la chambre de Mam’zelle Pioupiou, en forme de danseuses ou de fées, je suis sûre qu’elle irait à merveille au-dessus de ce magnifique lit.  Ou sinon, j’en ai vu de superbes en forme de cœurs, en forme de maisonnettes, d’oiseaux. J’aime le côté tamisé et invitation à la rêverie qu’elles donnent.

pexels-photo-568948.jpeg

 

3. Un attrape-rêve

On en voit partout, c’est la grande tendance du moment, j’en ai trouvé de beaux sur la page Facebook de l’atelier des filles bohèmes et je vais sans aucun doute me laisser tenter. On en trouve désormais de toutes les formes, de toutes les couleurs. J’en ai vu en forme de tête de Minnie et je me dis que ce genre peut plaire à Mam’Zelle Pioupiou, grande fan de cette célébrité de Disney !

pexels-photo-279467.jpeg

4.  Les yeux de biches

Je trouve cela trop trop trop chou ! Un sticker en forme d’oeil fermé que l’on colle au mur, du plus bel effet. On retrouve d’ailleurs ces magnifiques stickers sur le site mon cabanon créatif.

yeux de biche

5. Un cadre cygne

J’ai pas mal farfouillé sur internet et j’ai vu ce magnifique cadre de cygne sur le site mon cabanon créatif. Je te l’ai dit, je suis tombée amoureuse de ce site et de ce que l’on y trouve. Je trouve ce cadre tout doux et il me donne, comme tu t’en doutes, des envies de danse classique.

cygne

6. J’échange le tipi contre un ciel de lit

Je pense que le Tipi qu’a Mam’Zelle Pioupiou ira dans la salle de jeux que je compte lui faire et à la place, je vois bien un ciel de lit dans un recoin de la chambre avec un joli tapis façon peau de bête et plein de jolis coussins. Encore une fois du site mon cabanon créatif 🙂 Le ciel de lit ci-dessus est blanc mais j’avoue préférer le rose poudré.

 

[TAG] Vis ma vie de Maman

Il y a un petit tag sympa qui tourne sur les blogs famille, et je viens justement d’être taguée par Colombes Mum. Si vous ne la connaissez pas, je vous conseille d’aller faire un tour sur son blog, c’est une chouette fille. Bien que je ne la connaisse pas personnellement, nos divers échanges m’ont montré une fille vraiment très sympa!

Alors, c’est avec grand plaisir que je répond à ce tag et me livre à l’exercice qui amenait à répondre à quelques questions perso !

1-Présente-toi en quelques mots, combien as-tu d’enfants ? Quels sont leurs prénoms ? Quel âge ont-ils ?

Jennifer, 32 ans, et toutes ses dents (enfin presque) ! Je suis l’heureuse maman de Mam’Zelle Pioupiou qui a fêté ses 2 ans en juillet.

J’aime : beaucoup manger et cuisiner (d’ailleurs, au vue de mes rondeurs, on ne peut pas s’y tromper), les livres que je peux dévorer parfois en très peu de temps, la couture depuis bientôt 2 ans, la vie, les petits bonheurs, Monsieur Papa, Mam’zelle Pioupiou, mon boulot, les séries télé et les jeux vidéo (un poil geekette dans l’âme). J’adore les fêtes de Noël et je peux être pire qu’une gosse en cette période (pauvre Monsieur Papa qui doit supporter ça).

J’aime pas : l’hypocrisie (de plus en plus présente partout), me lever tôt (oui je sais c’est incompatible avec les enfants), la choucroute (eurk) et plusieurs autres plats, les râleurs (oui bon, ça m’arrive de râler aussi), les pessimistes car je pense que plus on pense positif mieux les choses se passeront, faire les courses (merci à Monsieur Papa qui s’y colle), les donneurs de leçons (laissez moi vivre comme je l’entend et élever ma fille comme je l’ai décidé, merci).

Your catalog of ideas - www.myboard.com

2-Avant de connaître officiellement le sexe de ton enfant, le connaissais-tu déjà au plus profond de toi ?

Et bien oui et non, je pense que j’ai été un peu aveuglée par mon envie d’avoir un petit mec. C’est Monsieur Papa qui a deviné le sexe. On était sur la route pour l’échographie 3D (Mam’zelle Pioupiou s’étant cachée à l’écho précédente) et dans la voiture, il s’est tourné vers moi (euh, regarde la route là non?!) et m’a dit « je crois que c’est une fille », je lui ai répondu « on verra bien » mais en fait quand il m’a dit ça je me suis sentie bizarre, je pense que je le savais mais que je ne voulais pas me l’avouer. Finalement l’échographie lui a donné raison.

girl-baby-belly-blue-41271

3-Maman au foyer ou maman au travail?

Maman au travail et contente d’avoir repris le travail. J’ai toutefois prolongé le congé maternité par un congé parental de 6 mois et je suis contente de l’avoir fait. Mais je suis aussi contente d’avoir repris la vie active, je commençais à tourner un peu en rond à la maison vers la fin.

XvR0Hp44XQz2CduiFdhtwgYFM6Dx4Sn3xLSY71uK.jpeg

4-As-tu un objet ou quelque chose de symbolique faisant référence à tes enfants qui ne te quitte jamais ?

OUI. Pour le premier Noël à trois, mon mari m’a offert un collier Pandora avec un charm bébé fille et une chouette (animal que nous avons choisi pour la déco de la chambre de Mam’zelle Pioupiou). Sinon, j’ai encore la pince de son cordon, et son bracelet de naissance.

5-As-tu déjà vécu une situation où ton instinct de maman a pris le dessus ?

Oui, il y a peu de temps, j’avais d’ailleurs fait un article sur cet événement. Il s’agit d’un petit tour aux urgences. En pleine nuit, Mam’zelle pioupiou a hurlé car elle ne trouvait plus d’air pour respirer. J’ai tout de suite voulu qu’on l’emmène aux urgences et j’ai bien fait, même si rien de grave, la gorge était trop gonflée pour qu’elle respire normalement!

6- Fais-tu partie de ces mamans qui ont gardé leur test de grossesse ?

OUI! Et pour l’anecdote, il n’y en a pas qu’un ! J’ai fait le test, trois jours de suite pour être sûr de sûr. Ça a bien fait rire mon médecin.

7- As-tu du mal à te séparer des affaires de tes enfants ?

Ça dépend lesquelles. J’en ai gardé beaucoup, je dois avoir genre une dizaine de cartons pleins et j’ai du mal à m’en défaire. J’en ai vendu quelques-uns mais j’ai gardé mes préférés et je me dis que peut-être, je lui ferai une couverture avec une sélection de vêtements préférés !

8- Un achat qui te trotte dans la tête depuis quelques temps mais que tu n’as pas encore fait ?

Il y avait la maison, mais on vient de sauter le pas!

Alors je dirai peut-être un lit maison pour la petite puce qui commence à être à l’étroit dans son lit à barreau. Sinon, je rêve d’avoir un lave-vaisselle aussi 🙂

9- On dit souvent que pour un premier enfant, on a du mal à acheter d’occasion. As-tu réagi différemment pour ton deuxième enfant ?

Je n’ai pas de 2e mais l’occasion ne me pose pas de problème ! Pour la puce, on a beaucoup acheté du neuf car nous n’avions rien mais sinon on nous a aussi beaucoup prêté et on nous a donné des choses également et pour le 2e  (si 2e il y a) ce sera sans doute de l’occasion ou du neuf bon-plan 🙂

10- Un fait marquant depuis la naissance de tes enfants à nous raconter ? Qu’il soit heureux ou un peu moins …

Le premier « maman » de Mam’Zelle Pioupiou, j’étais en train de filmer ses gazouillis et là, elle m’a sorti ce mot comme ça ! Je dois être l’une des rares mamans à avoir filmé ce moment si émouvant.

11- As-tu déjà craqué nerveusement depuis que tu es maman ?

Euh…. je suis obligée de répondre?!

Bon ok, une fois la petite pleurait depuis un bon moment et je ne savais plus quoi faire, quoi dire, je me suis mise à pleurer avec elle, les nerfs ont lâché. Quand Monsieur Papa est rentré du travail environs une heure après le début des pleurs, je lui ai mis le bébé dans les bras, j’ai pris les clés de la voiture et je suis allée faire un tour. Quand je suis rentrée (avec le dîner quand même) la petite s’était calmée avec son papa qui l’avait mise au lit et endormie, tout s’était bien passé, elle avait juste besoin de changer de crèmerie…

Sinon, quand la petite avait des crises de pleurs, je la mettais en sécurité dans son parc et j’allais sous la douche pour ne plus l’entendre et me calmer!

shower-shower-head-water-drop-of-water-161502.jpeg

12 – Voulais-tu plusieurs enfants avant d’en avoir ? Ton avis a-t-il changé depuis ? 

Alors oui, j’en ai toujours voulu trois….. Mais ça c’était avant. Je pense maintenant que deux c’est bien.  Je commence d’ailleurs à y penser mais ce n’est pas pour tout de suite et surtout Monsieur Papa lui n’est pas prêt.

 

J’espère que mes réponses vous ont intéressé, n’hésitez pas à répondre à quelques-unes d’entre elles en commentaire si ça vous tente 😉

 

Quant aux tags, j’aimerais bien voir les réponses de mes blogcopines et de mes blogs préférés :  Maman tralala and co, Angélique marquise des couches, Une mère débordée et débordante, Mam’termante, Egalimère, et toutes celles qui souhaitent y participer!