soins et santé

J’ai testé des soins visage et cheveux avec Garnier

Je me suis inscrite sur le Club des Testeuses du site Garnier . Et il y a peu, j’ai reçu dans ma BAL, un joli petit colis. Dans celui-ci se trouvait de quoi me faire un masque hydratant. Peu de temps avant, j’avais par ailleurs reçu un échantillon de shampoing au concombre.

  • Le masque hydratant

J’ai eu l’opportunité de tester le masque Skin Active Aqua Mask. Il s’agit d’un masque anti-soif pour les peaux déshydratées. Il ne contient pas de paraben. Il est fabriqué à base de grenade qui possède des vertus anti-oxydante, hydratante et anti-âge. Il est à appliquer sur peau propre et sèche, on évite le contour des yeux et des lèvres. On laisse poser 10 minutes et on retire l’excédent avec un coton ou une lingette démaquillante lavable. Facile à utiliser, il a une jolie texture laiteuse. Il ne laisse pas de gras sur les doigts, ni sur le visage une fois l’excédent retiré.  Il laisse la peau  du visage fraîche, j’adore cette sensation.  On voit les effets immédiatement car la peau est ensuite lisse, hydratée et douce.  Les effets durent quelques jours (2 ou 3 je dirais).

20171001_181221.jpg

  • Le shampoing

J’ai également reçu un échantillon du shampoing Fructis Pure Detox CuCumber Fresh. Ce shampoing sans silicone est fait pour purifier le cuir chevelu. Ça tombe bien, j’ai les cheveux regraissant vite puisque je me les lave tous les jours (oui je sais, ce n’est pas bien.Demain j’arrête). Ce shampoing Garnier est à base de concombre qui possède des agents purifiants aidant à éliminer l’excédant de Sébum du cuir chevelu et les racines. Premier effet, on a une impression de légèreté. Quant aux propriétés contre le regraissage du cuir chevelu, avec juste un échantillon, je ne peux pas malheureusement pas me faire une idée mais c’est un produit dans lequel je n’hésiterais pas à investir pour tester sur le long terme.

20171001_180425.jpg

Publicités

Pioupiou sur un lit d’hôpital

Si tu suis ma page Facebook ou mon compte Instagram, tu as peut-être su que le dernier week-end d’août a rimé avec urgences pour nous.

Mam’Zelle Pioupiou s’est réveillée en pleine nuit en hurlant et en cherchant de l’air pour respirer, sans réussir à se calmer. Elle se tordait dans les bras de Monsieur Papa. Un nettoyage de nez n’a fait que lui faire vomir des sécrétions et la faire entrer en état de choc. Nous n’avons pas hésité longtemps, Monsieur Papa et moi, à l’emmener au service des urgences de l’hôpital le plus proche de chez nous.

21441251_10213543457122442_141167504_o

Se réveiller en trouvant son enfant ayant du mal à respirer est affreux à vivre, on se sent démuni, inutile, d’un coup d’un seul, mais sur le moment, il est surtout urgent d’agir. Nous n’avons pas appelé les secours mais l’avons emmenée nous-même à l’hôpital qui se trouve à 20-25 minutes de chez nous. C est un choix très difficile qu’il faut prendre dans l’urgence. Je voulais appeler les secours, Monsieur Papa m’a juré que le transport était possible. Sur le trajet, Mam’zelle Pioupiou était plutôt calme et regardait dehors. Et elle a été fort heureusement prise rapidement en charge à l’hôpital, par du personnel très attentif….

En fait Mam’zelle Pioupiou respirait bruyamment et avait la voix cassée depuis 2-3 jours, et nous avions été voir le docteur de garde une première nuit, inquiets, et attendions que le traitement agisse. Mais voilà, il n’a pas eu le temps d’agir correctement et n’était d’ailleurs, on l’a appris plus tard, pas totalement adapté. Rien de bien grave, juste une laryngite qui a mal tourné et l’inflammation était trop importante et obstruait la gorge obligeant Mam’zelle Pioupiou à chercher de l’air. Un peu de ventoline, de doliprane pour faire baisser la fièvre et dès le samedi, elle allait mieux et a pu sortir le dimanche en fin d’après-midi. D’ailleurs dès le dimanche matin, elle était intenable et n’en pouvait plus d’être ainsi reliée à des machines. Après la visite du docteur le matin, elle a été débranchée et faisait les 100 pas dans la chambre, heureusement j’avais pensé à récupérer des jeux et jouets à la maison pour l’occuper un peu et j’ai bien fait. Encore quand elle était sous cathéter s’amusait-elle déjà à jouer de la batterie sur les barreaux métalliques du lit avec sa grosse attelle!

Mais voilà, même si ce n’était, heureusement, rien de grave, nous avons eu très peur. J’avais déjà ressenti ces affres lors d’un pic de fièvre nocturne de la petite une nuit, mais Monsieur Papa m’avait rassurée en vérifiant qu’elle était tonique et réactive, et finalement la petite s’était mise à nettoyer la chambre à plus de minuit avec un petit chiffon, pas mécontente d’être réveillée!

Cette fois, la fatigue s’est ajoutée à la peur, à la difficulté de voir son enfant relié à des appareils pour la toute première fois, en détresse et en larmes avec un masque sur le visage, j’avoue j’ai tout de même un peu craqué et les larmes sont sorties, comme souvent, lorsque j’étais seule et que j’étais venue prendre une douche vite fait avant de repartir à l’hôpital. Voir son enfant ainsi, est très difficile pour les parents que nous sommes. Je n’ose imaginer ce que vivent au quotidien les parents d’enfants malades, ceux auxquels la médecine ne peut pas donner de réponse satisfaisante et qui se battent néanmoins parfois pour amener leur enfants vers d’autres spécialistes, toujours plus loin, et j’ai une grosse pensée pour eux.

Dans le nid de Maman et Mam'Zelle Pioupiou

Le lait maternel comme soin?

Si tu as lu mes articles précédents et bien que je ne fasse pas que parler de cela, tu sais que j’ai allaité Mam’zelle Pioupiou. Mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’évoquer le lait maternel en lui-même, celui-ci a plein d’utilisations différentes.

Les vertus du lait maternel

  • Le lait maternel pour guérir les crevasses.

Mam’Zelle Pioupiou tétait mal au début alors j’ai eu ce que l’on appelle des crevasses, une horreur, elles ont même saigné. En fin de tétée, je faisais couler quelques gouttes de lait que j’étalais sur celles-ci et elles sont passées plus vite. Toutefois, la douleur était si forte que pour continuer à allaiter (je ne voulais pas abandonner), j’ai eu recours à des bouts de seins en silicone. Ces deux solutions ensemble ont fait des miracles sur mes pauvres petits mamelons.

  • Le lait maternel contre les croûtes de lait

Et oui, le lait maternel a pas mal de vertus, dont celle d’aider à faire passer les petits soucis de peau de nos chérubins. Encore une fois, il suffit d’exprimer un peu de lait et de passer sur chacune des croûtes de lait de bébé. Je n’ai pas testé cette méthode puisque Mam’Zelle Pioupiou n’a pas été atteinte.

  • Le lait maternel pour les dommages causés par l’humidité chez bébé

Quand Mam’Zelle Pioupiou a commencé à avoir les mâchoires qui travaillaient, elle bavait beaucoup et bien entendu, tout allait se caler dans le cou, qui, quand nos loulous sont trop petits, ne voit pas la lueur du jour. On passe un peu de lait maternel et en une journée, plus rien. C’est pas beau ça!

  • Le lait maternel contre les conjonctivites, l’orgelet ou les irritations

Je vois certaines d’entre vous rire et lever les yeux au ciel, mais si je vous jure, il suffit de mettre quelques gouttes de lait dans les yeux. Le lait maternel a vraiment plein de vertus.

 

Comme tu peux le constater le lait maternel est efficace pour beaucoup de choses, ces quelques exemples sont le reflet de ses bienfaits. On peut également l’utiliser pour les érythèmes fessiers, les coups de soleil, le nombril pour les soins du cordon, les oreilles en cas d’otite, les lèvres gercées, les petits bobos (les bleus, les bosses, les égratignures etc.), les boutons, dont l’acné et la varicelle.  Le lait maternel a des vertus calmantes et apaisante puisqu’il contient des endorphines alors n’hésitez pas à l’utiliser pour les petits bobos de vos loulous 😉

 

 

De nouveaux types de protections en période de règles

On les appellent « règles« , « ragnagnas« , « le grand débarquement« ,  « le cycle » etc…. Ce n’est jamais une période très agréable mais y’a pas, il faut y passer une fois par mois (enfin ça dépend des durées de cycle en vrai, parfois plus, parfois moins). Pour ne pas tâcher nos vêtements et pour que le monde entier ne sache que tu es dans ta période (comme on dit avec l’accent dans les films américains en VO),  nous utilisons toutes des protections. Les plus répandues étant les serviettes hygiéniques et les tampons.

Mais sur sur le marché, plusieurs protections alternatives sont présentes. Certaines plus que d’autres d’ailleurs.

La plus courante : La coupe menstruelle

coupe menstruelle

La « coupe mentruelle« , on entend plus parler que d’elle, elle se répand tout autour de nous et les personnes qui n’en ont pas entendu parler sont de moins en moins nombreuses. Je n’ai pas choisi cette alternative pour plusieurs raisons, j’imagine que lorsque tu es dans la période où le flux est abondant, tu dois la vider  dans la journée, y compris quand tu es au boulot. Celles qui ont la possibilité de rentrer chez elles le midi ne doivent pas avoir de soucis mais si comme moi tu restes déjeuner au boulot, cela ne doit pas être très pratique. Je ne me vois pas retirer la coupe menstruelle, la vider, et la rincer dans le lavabo que mes collègues utiliseront après moi.  J’ai hésité un temps, pesant le pour et le contre mais je n’ai pas pu passer le cap. En plus, j’ai lu sur certains blogs, que pour la mettre, il faut prendre le coup et faire des tentatives au préalable. J’ai  même lu qu’au bout d’un certain temps, la coupe menstruelle pouvait prendre une odeur. Euh, non merci. Je passe donc mon tour.

La plus timide : les éponges menstruelles

éponge menstruelle

Hein quoi qu’est-ce?! Là, il s’agit d’une éponge de mer que l’on insère dans le vagin et qui absorbe le sang. Mouais. Pourquoi pas, cette alternative me convient mieux. (suite…)

Mes conseils pour faire passer la fièvre de nos loulous

C’est toujours en pleine nuit ou le week-end que nos bambins commencent à faire de la fièvre (c’est fait exprès, impossible autrement). Il m’est arrivée d’être démunie face à une Mam’zelle Pioupiou brûlante, qui tremblait et semblait hagarde. Depuis, j’ai appris que si un bambin frissonne, c’est que c’est le bon signe que son corps combat les microbes. Et, avec Monsieur papa, on vérifie que Mam’zelle répond favorablement à un jouet ou une peluche, pour être sûrs qu’elle reste consciente dans ces moments délicats.

wp-image-840120496jpg.jpg

Voici des conseils pour faire baisser la fièvre.

  1. Le Doliprane

C’est un classique et souvent la première chose que l’on fait en cas de fièvre. Toutefois, il ne faut pas le donner trop vite. Il faut généralement attendre que le bébé ou enfant fasse 38.5 de température.

2. Déshabillez-le

(suite…)

Mes astuces pour faire passer rapidement les petits rhumes

Ici, dans le Nord, l’hiver étant froid, Mam’zelle Pioupiou, qui n’est pourtant pas souvent malade, attrape régulièrement des petits rhumes (je soupçonne aussi les poussées dentaires d’y être pour quelque chose). N’étant pas pour la sur-médication, j’essaie d’abord de soigner ces rhumes sans avoir recours au médecin.  Voici donc mes petites astuces.

1. Nettoyage du nez

Il n’y a pas de secret, nettoyer le nez aide à faire passer le rhume assez vite. D’abord un coup de sérum physiologique et ensuite le mouche-bébé. Ici nous avons opté pour un sérum physiologique au thym. Le thym est un bon antiseptique, en revanche (pour avoir testé), ça pique… mais c’est très efficace. Dire que Mam’zelle Pioupiou apprécie serait osé… Ensuite pour le mouché-bébé, nous nous sommes tournés vers un mouche-bébé manuel et je vous jure, il n’y a aucun risque d’avaler ce qui sort de nos morveux (;-) ). C’est d’ailleurs la vendeuse du magasin de puériculture le plus proche de chez nous qui a recommandé ce type de mouche-bébé, selon elle, les électriques sont moins bien puisqu’on ne peut pas régler l’aspiration.

2.L’homéopathie

Utilisant l’homéopathie et les plantes pour nous-mêmes, c’est naturellement que Papa de Pioupiou et moi, nous nous sommes tournés vers elle. Nous lui donnons de l’allium cepa composé lorsque les écoulements sont clairs. Le pharmacien nous a conseillé le 3CH, 3 gélules, 3 fois par jour. Je suis convaincue que cela aide le rhume à passer rapidement.

allium-cepa-compose

3. L’oignon

J’entend déjà les « quoi, de l’oignon pour le rhume, mais elle est folle ». Et bien non, je ne suis pas folle, c’est la méthode que j’utilise le plus et depuis le plus longtemps. Il suffit de couper un oignon en deux et de placer la moitié sous le lit (ou près du lit) de nos petits loulous enrhumés. Moi la première je n’étais pas convaincue mais étant efficace, je n’ai pu que m’incliner face à cette technique. Bon seul bémol, c’est l’odeur qui reste dans la chambre au petit matin mais ce n’est que pour une ou deux nuits donc on peut bien le faire.

oignon

 

Bien entendu, si au bout de plusieurs jours pas de changement, et si une toux vient s’ajouter, j’emmène Mam’zelle Pioupiou chez le médecin. Mais un rhume n’étant pas une maladie grave, j’essaie toujours de le soigner par moi-même en premier lieu.

Les indispensables à avoir dans ton sac à main de maman

Pour les petits bobos que peuvent se faire nos bambins, il est bien d’avoir une petite trousse d’indispensables. Je ne m’en sépare que rarement car Mam’zelle Pioupiou parfois tombe, parfois se blesse. Les enfants jouent et nous ne sommes pas à l’abri d’un petit accident. Voici donc une petite sélection d’indispensables:

  1. Une pince à épiler : on n’est pas à l’abri d’une écharde. Je n’en ai pas encore eu besoin mais vaut mieux prévoir.
  2. De  l’arnica gel en bille: facile à emporter au vu de la taille (comme un stick lèvres). On s’en sert régulièrement pour les petites bosses, Mam’zelle Pioupiou ne regarde pas toujours où elle va et donc se cogne la tête aux meubles. Très pratique.                       arnica-gel
  3. Camilia : pour les poussées dentaires, ici Mam’zelle Pioupiou souffre terriblement donc je ne sors jamais sans.
  4. Sérum physiologique : même en vacances, nos bambins peuvent choper un rhume ou une poussière dans l’oeil. 😉
  5. Doliprane en suppo : toujours avec les poussées dentaires, on n’est pas à l’abri d’une petite fièvre.
  6. Cycasédermyl : une crème réparatrice. Elle aide les plaies à cicatriser.
  7. Hors concours: le doudou de rechange. Chez nous, Pioupiou ne s’en sert qu’à la maison ou en sieste chez quelqu’un, mais d’autres bébés sont plus accros…

Tout cela ne prenant pas trop de place, il est facile de le glisser dans une petite trousse à mettre dans le sac à main ou sac à langer.

Et toi, tu as une trousse aussi? Qu’y a t-il dedans?!

La biz.