[TAG] Vis ma vie de Maman

Il y a un petit tag sympa qui tourne sur les blogs famille, et je viens justement d’être taguée par Colombes Mum. Si vous ne la connaissez pas, je vous conseille d’aller faire un tour sur son blog, c’est une chouette fille. Bien que je ne la connaisse pas personnellement, nos divers échanges m’ont montré une fille vraiment très sympa!

Alors, c’est avec grand plaisir que je répond à ce tag et me livre à l’exercice qui amenait à répondre à quelques questions perso !

1-Présente-toi en quelques mots, combien as-tu d’enfants ? Quels sont leurs prénoms ? Quel âge ont-ils ?

Jennifer, 32 ans, et toutes ses dents (enfin presque) ! Je suis l’heureuse maman de Mam’Zelle Pioupiou qui a fêté ses 2 ans en juillet.

J’aime : beaucoup manger et cuisiner (d’ailleurs, au vue de mes rondeurs, on ne peut pas s’y tromper), les livres que je peux dévorer parfois en très peu de temps, la couture depuis bientôt 2 ans, la vie, les petits bonheurs, Monsieur Papa, Mam’zelle Pioupiou, mon boulot, les séries télé et les jeux vidéo (un poil geekette dans l’âme). J’adore les fêtes de Noël et je peux être pire qu’une gosse en cette période (pauvre Monsieur Papa qui doit supporter ça).

J’aime pas : l’hypocrisie (de plus en plus présente partout), me lever tôt (oui je sais c’est incompatible avec les enfants), la choucroute (eurk) et plusieurs autres plats, les râleurs (oui bon, ça m’arrive de râler aussi), les pessimistes car je pense que plus on pense positif mieux les choses se passeront, faire les courses (merci à Monsieur Papa qui s’y colle), les donneurs de leçons (laissez moi vivre comme je l’entend et élever ma fille comme je l’ai décidé, merci).

Your catalog of ideas - www.myboard.com

2-Avant de connaître officiellement le sexe de ton enfant, le connaissais-tu déjà au plus profond de toi ?

Et bien oui et non, je pense que j’ai été un peu aveuglée par mon envie d’avoir un petit mec. C’est Monsieur Papa qui a deviné le sexe. On était sur la route pour l’échographie 3D (Mam’zelle Pioupiou s’étant cachée à l’écho précédente) et dans la voiture, il s’est tourné vers moi (euh, regarde la route là non?!) et m’a dit « je crois que c’est une fille », je lui ai répondu « on verra bien » mais en fait quand il m’a dit ça je me suis sentie bizarre, je pense que je le savais mais que je ne voulais pas me l’avouer. Finalement l’échographie lui a donné raison.

girl-baby-belly-blue-41271

3-Maman au foyer ou maman au travail?

Maman au travail et contente d’avoir repris le travail. J’ai toutefois prolongé le congé maternité par un congé parental de 6 mois et je suis contente de l’avoir fait. Mais je suis aussi contente d’avoir repris la vie active, je commençais à tourner un peu en rond à la maison vers la fin.

XvR0Hp44XQz2CduiFdhtwgYFM6Dx4Sn3xLSY71uK.jpeg

4-As-tu un objet ou quelque chose de symbolique faisant référence à tes enfants qui ne te quitte jamais ?

OUI. Pour le premier Noël à trois, mon mari m’a offert un collier Pandora avec un charm bébé fille et une chouette (animal que nous avons choisi pour la déco de la chambre de Mam’zelle Pioupiou). Sinon, j’ai encore la pince de son cordon, et son bracelet de naissance.

5-As-tu déjà vécu une situation où ton instinct de maman a pris le dessus ?

Oui, il y a peu de temps, j’avais d’ailleurs fait un article sur cet événement. Il s’agit d’un petit tour aux urgences. En pleine nuit, Mam’zelle pioupiou a hurlé car elle ne trouvait plus d’air pour respirer. J’ai tout de suite voulu qu’on l’emmène aux urgences et j’ai bien fait, même si rien de grave, la gorge était trop gonflée pour qu’elle respire normalement!

6- Fais-tu partie de ces mamans qui ont gardé leur test de grossesse ?

OUI! Et pour l’anecdote, il n’y en a pas qu’un ! J’ai fait le test, trois jours de suite pour être sûr de sûr. Ça a bien fait rire mon médecin.

7- As-tu du mal à te séparer des affaires de tes enfants ?

Ça dépend lesquelles. J’en ai gardé beaucoup, je dois avoir genre une dizaine de cartons pleins et j’ai du mal à m’en défaire. J’en ai vendu quelques-uns mais j’ai gardé mes préférés et je me dis que peut-être, je lui ferai une couverture avec une sélection de vêtements préférés !

8- Un achat qui te trotte dans la tête depuis quelques temps mais que tu n’as pas encore fait ?

Il y avait la maison, mais on vient de sauter le pas!

Alors je dirai peut-être un lit maison pour la petite puce qui commence à être à l’étroit dans son lit à barreau. Sinon, je rêve d’avoir un lave-vaisselle aussi 🙂

9- On dit souvent que pour un premier enfant, on a du mal à acheter d’occasion. As-tu réagi différemment pour ton deuxième enfant ?

Je n’ai pas de 2e mais l’occasion ne me pose pas de problème ! Pour la puce, on a beaucoup acheté du neuf car nous n’avions rien mais sinon on nous a aussi beaucoup prêté et on nous a donné des choses également et pour le 2e  (si 2e il y a) ce sera sans doute de l’occasion ou du neuf bon-plan 🙂

10- Un fait marquant depuis la naissance de tes enfants à nous raconter ? Qu’il soit heureux ou un peu moins …

Le premier « maman » de Mam’Zelle Pioupiou, j’étais en train de filmer ses gazouillis et là, elle m’a sorti ce mot comme ça ! Je dois être l’une des rares mamans à avoir filmé ce moment si émouvant.

11- As-tu déjà craqué nerveusement depuis que tu es maman ?

Euh…. je suis obligée de répondre?!

Bon ok, une fois la petite pleurait depuis un bon moment et je ne savais plus quoi faire, quoi dire, je me suis mise à pleurer avec elle, les nerfs ont lâché. Quand Monsieur Papa est rentré du travail environs une heure après le début des pleurs, je lui ai mis le bébé dans les bras, j’ai pris les clés de la voiture et je suis allée faire un tour. Quand je suis rentrée (avec le dîner quand même) la petite s’était calmée avec son papa qui l’avait mise au lit et endormie, tout s’était bien passé, elle avait juste besoin de changer de crèmerie…

Sinon, quand la petite avait des crises de pleurs, je la mettais en sécurité dans son parc et j’allais sous la douche pour ne plus l’entendre et me calmer!

shower-shower-head-water-drop-of-water-161502.jpeg

12 – Voulais-tu plusieurs enfants avant d’en avoir ? Ton avis a-t-il changé depuis ? 

Alors oui, j’en ai toujours voulu trois….. Mais ça c’était avant. Je pense maintenant que deux c’est bien.  Je commence d’ailleurs à y penser mais ce n’est pas pour tout de suite et surtout Monsieur Papa lui n’est pas prêt.

 

J’espère que mes réponses vous ont intéressé, n’hésitez pas à répondre à quelques-unes d’entre elles en commentaire si ça vous tente 😉

 

Quant aux tags, j’aimerais bien voir les réponses de mes blogcopines et de mes blogs préférés :  Maman tralala and co, Angélique marquise des couches, Une mère débordée et débordante, Mam’termante, Egalimère, et toutes celles qui souhaitent y participer!

 

Publicités

A la découverte des nouveaux produits Le Petit Marseillais

Il y a quelque temps maintenant j’ai eu l’insigne honneur de rejoindre le club des « petits ambassadeurs » de la marque Le Petit Marseillais ! En réalité, tout le monde peut s’y inscrire en se rendant sur le site, ensuite on postule à des campagnes et on aura peut-être l’occasion d’être sélectionné (simple comme bonjour). Et j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour la campagne qui me plaisait le plus. C’est à dire, tester le gel douche extra-doux et le déo parfum coquelicot. Tu sauras donc que le coquelicot est l’une de mes fleurs préférées, j’aime son côté éphémère et sa simplicité, sa « rusticité ».

Qu’ai-je reçu dans mon colis :

  • Tout d’abord, un mot sur le package : jolie boîte blanche, toute simple avec le logo et le nom de la marque. Cette simplicité m’a plu, pas besoin de plus.
  • Ensuite, à l’intérieur, on y découvre un gel douche et un déodorant spray (ça tombe bien, c’est le type de déo que j’utilise le plus).
  • Un petit carnet d’explication pour mener à bien cette campagne
  • Des bons de réductions !

Ce que je pense des produits reçus :

  • J’adore l’odeur que laisse ce gel douche mais aussi ce déodorant sur ma peau. Ni trop forte, ni pas assez. Juste ce qu’il faut.  De plus, cette odeur embaume la salle des bain.
  • La texture soyeuse du gel douche. Agréable à appliquer sur la peau.
  • Le parfum du déodorant reste longtemps sur la peau et nous protège ainsi des petites mauvaises odeurs qui peuvent arriver en fin de journée.

Ce que je pense de la marque :

  • Pour moi, cette marque est une valeur sûre. Elle se trouve dans ma salle de bain depuis mon enfance. De plus, ils ont moult parfums et souvent ça sent bon le frais et l’été. D’ailleurs, beaucoup de leurs produits se trouvent dans ma salle de bain : shampoings, déodorants, huile pour le corps, gels douche.

Retour de maternité : bébé a dormi dans ma chambre

Et oui, je fais partie de ces mamans qui n’ont pas eu le cœur de laisser bébé seul dans sa chambre au retour de la maternité. Je n’ai pourtant pas des gènes de kangourou et n’ai pas pratiqué le co-dodo.  Et j’avais pourtant dis, lors de la grossesse, non non, elle ira directement dans sa chambre. Mais voilà, comment aurais-je pu laisser mon bébé seul dans sa chambre alors qu’elle découvrait seulement l’environnement dans lequel elle allait vivre. Non je n’ai pas pu, je n’ai pas eu le cœur à l’abandonner (ce mot paraît fort mais c’est ainsi que je le ressentais) dans sa chambre.

pexels-photo-272056

De ce fait, Mam’Zelle Pioupiou a, au début, dormi dans notre chambre, dans son couffin. Je ne voulais pas la prendre en co-dodo, j’ai un sommeil assez lourd et au début, crevée par les nuits avec moins de sommeil, je ne le sentais pas du tout et n’en avais pas tout simplement pas envie. On faisait du co-dodo uniquement pour la petite sieste de l’après-midi, l’une contre l’autre, en position câlin (que de bons souvenirs…)

 

Avoir ma fille dans ma chambre a plutôt été très pratique. Ayant choisi l’allaitement, pas besoin de courir la chercher pour la mettre au sein rapidement. Que nenni, on la sort du berceau et hop, au sein, et voici une petite affamée vite repue, c’est pas beau ça (oui, ça en a l’air comme ça, mais entre une maman endormie et un bébé affamé, le plus court chemin vers le téton est souvent assez long). Ceci dit, Monsieur papa se levait pour lui changer la couche (mais si je vous jure, les papas aussi se lèvent la nuit ; enfin le mien le faisait mais c’est pas tous hein !). Et puis, on ne va pas se cacher, ça me rassurait d’avoir bébé près de moi après un accouchement que je considérais comme un échec. Je ne voulais pas la quitter non plus, d’ailleurs j’ai mis un peu de temps à la lâcher (et j’ai encore du mal).

pexels-photo-234137

Alors, oui, il y a ceux qui sont contre, ceux qui sont pour, ceux qui sont pour le co-dodo. Je pense qu’il n’y a pas besoin de se battre (comme j’ai pu le voir) sur ce sujet.  Je pense, qu’il faut juste faire comme on le sent. Lorsque la petite a commencé à faire ses nuits, elle a été installée fissa dans sa chambre et elle s’en est depuis fait un vrai cocon où le « dodo » a un temple, étant donné qu’elle évoque ce mot même quand elle y joue. Heureuse de l’avoir accueillie dans ma bulle nocturne, heureuse d’avoir récupéré ensuite la même bulle…

 

Pioupiou sur un lit d’hôpital

Si tu suis ma page Facebook ou mon compte Instagram, tu as peut-être su que le dernier week-end d’août a rimé avec urgences pour nous.

Mam’Zelle Pioupiou s’est réveillée en pleine nuit en hurlant et en cherchant de l’air pour respirer, sans réussir à se calmer. Elle se tordait dans les bras de Monsieur Papa. Un nettoyage de nez n’a fait que lui faire vomir des sécrétions et la faire entrer en état de choc. Nous n’avons pas hésité longtemps, Monsieur Papa et moi, à l’emmener au service des urgences de l’hôpital le plus proche de chez nous.

21441251_10213543457122442_141167504_o

Se réveiller en trouvant son enfant ayant du mal à respirer est affreux à vivre, on se sent démuni, inutile, d’un coup d’un seul, mais sur le moment, il est surtout urgent d’agir. Nous n’avons pas appelé les secours mais l’avons emmenée nous-même à l’hôpital qui se trouve à 20-25 minutes de chez nous. C est un choix très difficile qu’il faut prendre dans l’urgence. Je voulais appeler les secours, Monsieur Papa m’a juré que le transport était possible. Sur le trajet, Mam’zelle Pioupiou était plutôt calme et regardait dehors. Et elle a été fort heureusement prise rapidement en charge à l’hôpital, par du personnel très attentif….

En fait Mam’zelle Pioupiou respirait bruyamment et avait la voix cassée depuis 2-3 jours, et nous avions été voir le docteur de garde une première nuit, inquiets, et attendions que le traitement agisse. Mais voilà, il n’a pas eu le temps d’agir correctement et n’était d’ailleurs, on l’a appris plus tard, pas totalement adapté. Rien de bien grave, juste une laryngite qui a mal tourné et l’inflammation était trop importante et obstruait la gorge obligeant Mam’zelle Pioupiou à chercher de l’air. Un peu de ventoline, de doliprane pour faire baisser la fièvre et dès le samedi, elle allait mieux et a pu sortir le dimanche en fin d’après-midi. D’ailleurs dès le dimanche matin, elle était intenable et n’en pouvait plus d’être ainsi reliée à des machines. Après la visite du docteur le matin, elle a été débranchée et faisait les 100 pas dans la chambre, heureusement j’avais pensé à récupérer des jeux et jouets à la maison pour l’occuper un peu et j’ai bien fait. Encore quand elle était sous cathéter s’amusait-elle déjà à jouer de la batterie sur les barreaux métalliques du lit avec sa grosse attelle!

Mais voilà, même si ce n’était, heureusement, rien de grave, nous avons eu très peur. J’avais déjà ressenti ces affres lors d’un pic de fièvre nocturne de la petite une nuit, mais Monsieur Papa m’avait rassurée en vérifiant qu’elle était tonique et réactive, et finalement la petite s’était mise à nettoyer la chambre à plus de minuit avec un petit chiffon, pas mécontente d’être réveillée!

Cette fois, la fatigue s’est ajoutée à la peur, à la difficulté de voir son enfant relié à des appareils pour la toute première fois, en détresse et en larmes avec un masque sur le visage, j’avoue j’ai tout de même un peu craqué et les larmes sont sorties, comme souvent, lorsque j’étais seule et que j’étais venue prendre une douche vite fait avant de repartir à l’hôpital. Voir son enfant ainsi, est très difficile pour les parents que nous sommes. Je n’ose imaginer ce que vivent au quotidien les parents d’enfants malades, ceux auxquels la médecine ne peut pas donner de réponse satisfaisante et qui se battent néanmoins parfois pour amener leur enfants vers d’autres spécialistes, toujours plus loin, et j’ai une grosse pensée pour eux.

Dans le nid de Maman et Mam'Zelle Pioupiou

Testez les marques avec Trybe

Hello, j’ai envie de vous faire découvrir un super bon plan. Il s’agit du site Trybe. C’est un site qui met en relation les marques et les consommateurs. Je vais tout vous expliquer ci-dessous !

Affiliates-banner 01

 Qu’est-ce que c’est Trybe :

Trybe est une société norvégienne qui s’est donné pour mission de mettre en relation les consommateurs et les marques. Le site donne aux consommateurs la possibilité de donner leur avis en toute sincérité au travers des produits tests. Trybe s’est développé dans plusieurs pays. D’abord dans les pays nordiques, d’où cette société est originaire puis outre-Atlantique, en Amérique du Nord puis en Amérique du Sud. La société s’est ensuite ouverte sur une douzaine de marchés de l’Argentine à la Chine.

Le principe :

Vous vous inscrivez aux campagnes qui vous plaisent (dernièrement il y a eu des bonbons Haribo, un sac de randonnée, des tétines Avent, la marque Munchkin, etc.), si vous êtes sélectionné, vous recevez le produit gratuitement et partagez votre expérience sur Trybe et vous pouvez aussi les partager sur les réseaux sociaux 🙂

Comment ça fonctionne : 

Pour récapépet : 1. Inscription, 2. Test et 3. Avis en toute sincérité. Simple comme bonjour non?

D’ailleurs, je vous parraine avec grand plaisir, suivez ce lien ( 😉 ) :

https://trybe.com?ref=pioupiou

 

La biz!

Les Halles de la Major à Marseille, un concept de restaurant séduisant

J’ai eu l’occasion de passer une journée à Marseille pendant mes vacances. Nous nous sommes cantonnés au quartier de la Major et du MUCEM, un super quartier que je recommande si vous passez par là.  Nous avons flâné dans le quartier et l’heure du midi a sonné, il a bien fallu se mettre en quête de pitance. Il y a bon nombre de restaurants dans ce quartier mais notre regard s’est porté sur Les Halles de la Major.

20930902_10213377817141546_1695516933_o

  • Le concept :

C’est à la fois, un restaurant, un marché, et une épicerie fine, le tout dans 600m², autant te dire qu’il y a du choix. Et qu’il vaut mieux bien me suivre (lol). En fait tu peux acheter des produits sur place et repartir avec, mais tu peux aussi choisir une pièce de viande, un poisson, etc. et le déguster cuisiné sur place. Savamment préparé par des cuisiniers. Il y a aussi un bar, il faut bien se désaltérer non? Dans ce lieu, on trouve de tout : du poisson, de la viande, des vins, des épices, des fruits, des légumes, fromages, charcuterie etc. Pour la restauration, il y a un boucher, un coin asiatique, un coin pizza et cuisine italienne, un poissonnier, un stand de fruit et légumes, pâtisserie, etc. De quoi trouver son bonheur.  Ce lieu se privatise également pour des événements en tout genre et des animations y sont régulièrement organisées notamment des animations « famille » manque de bol, il n’y en avait pas pendant notre séjour sinon à coup sûr, j’aurais tanné Monsieur Papa pour tester ça avec Mam’Zelle Pioupiou (il aurait sans doute fini par céder car je peux être chiante, très chiante).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Ce que j’en ai pensé :

J’ai adoré le concept, de quoi faire une petite soirée entre ami(e)s où chacun mange ce qu’il lui fait envie et au moment où il le veut. Pas obligé de se plier à un seul type de cuisine, de quoi ravir les plus difficiles d’entre nous. J’y ai mangé un délicieux Bo-bun au poulet, un vrai régal, cela faisait bien longtemps que je n’en avais mangé d’aussi bon. Quant à Monsieur Papa, il s’est laissé tenté par un bon hamburger aux aiguillettes de poulet pané, avocat et sauce césar, qu’il a eu du mal à terminer, Mam’zelle Pioupiou a eu le droit a un classique steak-frite, mais attention le steak haché fait-maison, un vrai steak de boucherie 🙂 . Bon tu l’auras compris, j’ai adoré le concept et en plus, j’ai super bien mangé. Seul petit-bémol (il en faut toujours un), comme on commande à des étals différents, les plats n’arrivent pas toujours en même temps.

Sinon en ce qui concerne le lieu en lui-même, j’ai beaucoup aimé la déco type industrielle, du plus bel effet. On déjeune ou dîne à l’étage ou en terrasse. Nous avons opté pour l’étage, plus facile comme ça de gérer la petite Mam’Zelle Pioupiou qui ne tient pas en place. Et en plus, il y a un ascenseur, hourra pour les poussettes et les personnes à mobilité réduite (un vrai grand plus quand tu as des enfants en bas-âge et que tu continue à avoir une vie sociale ;-))

Parlons maintenant sous-sous (la douloureuse quoi !), les prix me semblent plutôt corrects pour un lieu avec un fort passage touristique (comptez une quinzaine d’euros le burger, un peu moins le bo-bun) et avec l’utilisation de produits frais de surcroît.

 

Je suis de retour, peuchère

Hello hello, désolée de mon absence mais nous étions en vacances avec Mam’zelle Pioupiou et Monsieur Papa et comme je suis du genre à écrire la veille pour le lendemain, je ne vous ai pas écrit depuis un petit moment. Toutes mes excuses.

back

Nous étions en vacances dans le sud de la France. Et nous avons notamment passé une chouette journée à Marseille, ça vous tente un petit retour sur cette jolie petite journée avec la découverte d’un resto avec un chouette concept?!

La biz

Des livres pour apprendre la propreté

Mam’Zelle Pioupiou est une grande fan de « Ouivres », et si vous ne parlez pas le Pioupiou, il s’agit des livres. Depuis peu, elle nous demande à aller aux toilettes, pas sur le pot car elle veut faire comme nous. Nous nous sommes donc mis en quête de livres pour l’aider dans son apprentissage de la propreté.  Voici donc la sélection que nous avons faite :

 

  • Le pot, des éditions Milan

Le pot

J’ai choisi ce livre car il met en scène une petite fille et je me suis dit que pour l’apprentissage du pot, ça pourrait aider à l’identification. Il s’agit d’une petite fille, Luce, dont la maman retire la couche pour lui mettre une culotte. Elle va donc sur le pot mais se rend compte qu’elle n’a pas envie. Sauf que quelques pages plus loin, elle s’oublie au milieu de sa chambre. Pas de panique, maman n’est pas fâchée et change sa culotte. Puis, la petite décide d’aller au pot avec ses jouets préférés, où elle fera finalement la petite et la grosse commission avant de vider le pot dans les toilettes et de tirer la chasse d’eau.

Ce que j’en pense :   C’est un très bon livre qui explique, étape par étape, le cheminement de la propreté. J’aime le côté bienveillant de la maman car elle ne se fâche pas. Comme toujours les éditions Milan remplissent le contrat.

 

  • P’tit loup va sur le pot aux éditions Auzou Éveil

p'tit loup va sur le pot

Monsieur Papa a choisi ce livre, car Mam’Zelle Pioupiou adore les histoires de P’tit loup. Ici, le pot se retrouve dans le jardin et P’tit loup doit deviner ce que c’est et à quoi ça sert. On passe par le chapeau, par l’abreuvoir à oiseau etc… Avant que maman n’explique ce que c’est et à quoi ça sert. Du coup P’tit loup va direct sur le pot.

Ce que j’en pense : d’ordinaire j’adore les histoires de P’tit loup mais j’avoue que pour le coup, je ne suis pas fan. Je ne comprend pas ce que vient faire le pot au milieu du jardin et le texte me semble beaucoup moins recherché que d’habitude. Cela dit, Mam’Zelle Pioupiou adore ce livre et c’est le principal.

 

  • Qu’y a t’il dans ta couche? aux éditions Albin Michel Jeunesse

qu'y a t'il dans ta couche

J’ai choisi ce livre pour l’anniversaire de Mam’Zelle Pioupiou et l’aider à dédramatiser la grosse commission. Ce livre montre ce que les animaux ont dans leur couche, « des crottes de biques », des « crottes de chiens », « des crottes de lapins » et quand c’est au tour de la souris curieuse, qui jusque là demandait aux autres ce que renfermait leur couche, la sienne est vide. Et elle explique que c’est parce qu’elle fait au pot, puis elle invite les autres animaux à en faire autant.

Ce que j’en pense : je ne regrette absolument pas ce choix. Ce livre montre qu’il est normal de faire la grosse commission et que tous le monde fait ainsi. J’aime le côté ludique, le côté marrant, et déculpabilisateur qu’il a. Et le fait que la souris invite tous les autres a en faire autant, je suis sûre que cela chemine dans la tête de nos petits bambins et les incite à faire pareil.

Voilà pour vous, si vous avez des suggestions, je suis toujours preneuse 😉

Tu as déjà deux ans !

Ma très chère Mam’Zelle Pioupiou, ma beauté, ma joie de vivre, mon petit bonheur,

Jen et Vicky modif

Toi, ma mini-moi, il y a deux ans, tu allais arriver dans ma vie, sans crier gare et je n’imaginais pas le chamboulement que tu opérerais dans mon existence.

Je t’ai tant désirée, tant attendue, tant voulue et même si ton arrivée, je ne l’avais pas imaginée comme ça, même si je regrette que tu ne sois pas sortie par la bonne voie, tu es la plus belle chose, le plus grand bonheur qui me soit arrivé dans la vie.

Ton premier cri, je l’ai entendu, les larmes coulaient alors sur mon visage car ne pouvant te voir tout de suite, j’avais déjà l’impression qu’une partie de moi me manquait. Lorsque enfin la sage-femme t’a emmenée me voir, juste quelques secondes ou quelques minutes (c’est flou dans ma tête avec le décontractant que m’avait donné l’anesthésiste, me sentant stressée par la césarienne), ton petit poing s’est accroché à ma joue et mes larmes ont redoublé. Ce premier contact fut bref, trouble, mais intense.

Il y a deux ans, tu entrais dans ma vie et ma vie se voyait complètement changée. Depuis que tu es là, je vois la vie, le boulot, les choses différemment. J’ai revu mes priorités, j’ai réappris à apprécier les petits moments de plaisir, de joie et de bonheur.

Lorsque tu me souris ou lorsque tu me regardes intensément avec tes petits yeux noirs, plus rien n’existe autour de moi, plus rien à part toi.

Lorsque tu poses ta petite main sur ma joue, ou ta tête sur mon épaule, alors je sens tout cet amour que l’on a l’une pour l’autre et mon cœur de maman pleure de joie, et ma carapace se fendille.

Alors pour tes deux ans, je voulais te dire merci, tu as fais de moi, une autre personne, une autre adulte. Mais aussi une maman poule, maman joueuse, maman fofolle, maman qui rit, maman qui pleure etc.

Ma chère Mam’Zelle Pioupiou, je t’aime tout simplement.

Le lait maternel comme soin?

Si tu as lu mes articles précédents et bien que je ne fasse pas que parler de cela, tu sais que j’ai allaité Mam’zelle Pioupiou. Mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’évoquer le lait maternel en lui-même, celui-ci a plein d’utilisations différentes.

Les vertus du lait maternel

  • Le lait maternel pour guérir les crevasses.

Mam’Zelle Pioupiou tétait mal au début alors j’ai eu ce que l’on appelle des crevasses, une horreur, elles ont même saigné. En fin de tétée, je faisais couler quelques gouttes de lait que j’étalais sur celles-ci et elles sont passées plus vite. Toutefois, la douleur était si forte que pour continuer à allaiter (je ne voulais pas abandonner), j’ai eu recours à des bouts de seins en silicone. Ces deux solutions ensemble ont fait des miracles sur mes pauvres petits mamelons.

  • Le lait maternel contre les croûtes de lait

Et oui, le lait maternel a pas mal de vertus, dont celle d’aider à faire passer les petits soucis de peau de nos chérubins. Encore une fois, il suffit d’exprimer un peu de lait et de passer sur chacune des croûtes de lait de bébé. Je n’ai pas testé cette méthode puisque Mam’Zelle Pioupiou n’a pas été atteinte.

  • Le lait maternel pour les dommages causés par l’humidité chez bébé

Quand Mam’Zelle Pioupiou a commencé à avoir les mâchoires qui travaillaient, elle bavait beaucoup et bien entendu, tout allait se caler dans le cou, qui, quand nos loulous sont trop petits, ne voit pas la lueur du jour. On passe un peu de lait maternel et en une journée, plus rien. C’est pas beau ça!

  • Le lait maternel contre les conjonctivites, l’orgelet ou les irritations

Je vois certaines d’entre vous rire et lever les yeux au ciel, mais si je vous jure, il suffit de mettre quelques gouttes de lait dans les yeux. Le lait maternel a vraiment plein de vertus.

 

Comme tu peux le constater le lait maternel est efficace pour beaucoup de choses, ces quelques exemples sont le reflet de ses bienfaits. On peut également l’utiliser pour les érythèmes fessiers, les coups de soleil, le nombril pour les soins du cordon, les oreilles en cas d’otite, les lèvres gercées, les petits bobos (les bleus, les bosses, les égratignures etc.), les boutons, dont l’acné et la varicelle.  Le lait maternel a des vertus calmantes et apaisante puisqu’il contient des endorphines alors n’hésitez pas à l’utiliser pour les petits bobos de vos loulous 😉