Comment mes « dodows », ont retrouvé un rythme

Est-ce que vous aussi, vous avez du mal à vous endormir ? Vous passez des heures à vous retourner dans tous les sens à la recherche du sommeil qui lui n’a pas l’air pressé de venir vous faire un long coucou ?

 

photo of person holding alarm clock
Photo by Acharaporn Kamornboonyarush on Pexels.com

Lire la suite de « Comment mes « dodows », ont retrouvé un rythme »

Publicités

[TAG] Vis ma vie de Maman

Il y a un petit tag sympa qui tourne sur les blogs famille, et je viens justement d’être taguée par Colombes Mum. Si vous ne la connaissez pas, je vous conseille d’aller faire un tour sur son blog, c’est une chouette fille. Bien que je ne la connaisse pas personnellement, nos divers échanges m’ont montré une fille vraiment très sympa!

Alors, c’est avec grand plaisir que je répond à ce tag et me livre à l’exercice qui amenait à répondre à quelques questions perso !

1-Présente-toi en quelques mots, combien as-tu d’enfants ? Quels sont leurs prénoms ? Quel âge ont-ils ?

Jennifer, 32 ans, et toutes ses dents (enfin presque) ! Je suis l’heureuse maman de Mam’Zelle Pioupiou qui a fêté ses 2 ans en juillet.

J’aime : beaucoup manger et cuisiner (d’ailleurs, au vue de mes rondeurs, on ne peut pas s’y tromper), les livres que je peux dévorer parfois en très peu de temps, la couture depuis bientôt 2 ans, la vie, les petits bonheurs, Monsieur Papa, Mam’zelle Pioupiou, mon boulot, les séries télé et les jeux vidéo (un poil geekette dans l’âme). J’adore les fêtes de Noël et je peux être pire qu’une gosse en cette période (pauvre Monsieur Papa qui doit supporter ça).

J’aime pas : l’hypocrisie (de plus en plus présente partout), me lever tôt (oui je sais c’est incompatible avec les enfants), la choucroute (eurk) et plusieurs autres plats, les râleurs (oui bon, ça m’arrive de râler aussi), les pessimistes car je pense que plus on pense positif mieux les choses se passeront, faire les courses (merci à Monsieur Papa qui s’y colle), les donneurs de leçons (laissez moi vivre comme je l’entend et élever ma fille comme je l’ai décidé, merci).

Your catalog of ideas - www.myboard.com

2-Avant de connaître officiellement le sexe de ton enfant, le connaissais-tu déjà au plus profond de toi ?

Et bien oui et non, je pense que j’ai été un peu aveuglée par mon envie d’avoir un petit mec. C’est Monsieur Papa qui a deviné le sexe. On était sur la route pour l’échographie 3D (Mam’zelle Pioupiou s’étant cachée à l’écho précédente) et dans la voiture, il s’est tourné vers moi (euh, regarde la route là non?!) et m’a dit « je crois que c’est une fille », je lui ai répondu « on verra bien » mais en fait quand il m’a dit ça je me suis sentie bizarre, je pense que je le savais mais que je ne voulais pas me l’avouer. Finalement l’échographie lui a donné raison.

girl-baby-belly-blue-41271

3-Maman au foyer ou maman au travail?

Maman au travail et contente d’avoir repris le travail. J’ai toutefois prolongé le congé maternité par un congé parental de 6 mois et je suis contente de l’avoir fait. Mais je suis aussi contente d’avoir repris la vie active, je commençais à tourner un peu en rond à la maison vers la fin.

XvR0Hp44XQz2CduiFdhtwgYFM6Dx4Sn3xLSY71uK.jpeg

4-As-tu un objet ou quelque chose de symbolique faisant référence à tes enfants qui ne te quitte jamais ?

OUI. Pour le premier Noël à trois, mon mari m’a offert un collier Pandora avec un charm bébé fille et une chouette (animal que nous avons choisi pour la déco de la chambre de Mam’zelle Pioupiou). Sinon, j’ai encore la pince de son cordon, et son bracelet de naissance.

5-As-tu déjà vécu une situation où ton instinct de maman a pris le dessus ?

Oui, il y a peu de temps, j’avais d’ailleurs fait un article sur cet événement. Il s’agit d’un petit tour aux urgences. En pleine nuit, Mam’zelle pioupiou a hurlé car elle ne trouvait plus d’air pour respirer. J’ai tout de suite voulu qu’on l’emmène aux urgences et j’ai bien fait, même si rien de grave, la gorge était trop gonflée pour qu’elle respire normalement!

6- Fais-tu partie de ces mamans qui ont gardé leur test de grossesse ?

OUI! Et pour l’anecdote, il n’y en a pas qu’un ! J’ai fait le test, trois jours de suite pour être sûr de sûr. Ça a bien fait rire mon médecin.

7- As-tu du mal à te séparer des affaires de tes enfants ?

Ça dépend lesquelles. J’en ai gardé beaucoup, je dois avoir genre une dizaine de cartons pleins et j’ai du mal à m’en défaire. J’en ai vendu quelques-uns mais j’ai gardé mes préférés et je me dis que peut-être, je lui ferai une couverture avec une sélection de vêtements préférés !

8- Un achat qui te trotte dans la tête depuis quelques temps mais que tu n’as pas encore fait ?

Il y avait la maison, mais on vient de sauter le pas!

Alors je dirai peut-être un lit maison pour la petite puce qui commence à être à l’étroit dans son lit à barreau. Sinon, je rêve d’avoir un lave-vaisselle aussi 🙂

9- On dit souvent que pour un premier enfant, on a du mal à acheter d’occasion. As-tu réagi différemment pour ton deuxième enfant ?

Je n’ai pas de 2e mais l’occasion ne me pose pas de problème ! Pour la puce, on a beaucoup acheté du neuf car nous n’avions rien mais sinon on nous a aussi beaucoup prêté et on nous a donné des choses également et pour le 2e  (si 2e il y a) ce sera sans doute de l’occasion ou du neuf bon-plan 🙂

10- Un fait marquant depuis la naissance de tes enfants à nous raconter ? Qu’il soit heureux ou un peu moins …

Le premier « maman » de Mam’Zelle Pioupiou, j’étais en train de filmer ses gazouillis et là, elle m’a sorti ce mot comme ça ! Je dois être l’une des rares mamans à avoir filmé ce moment si émouvant.

11- As-tu déjà craqué nerveusement depuis que tu es maman ?

Euh…. je suis obligée de répondre?!

Bon ok, une fois la petite pleurait depuis un bon moment et je ne savais plus quoi faire, quoi dire, je me suis mise à pleurer avec elle, les nerfs ont lâché. Quand Monsieur Papa est rentré du travail environs une heure après le début des pleurs, je lui ai mis le bébé dans les bras, j’ai pris les clés de la voiture et je suis allée faire un tour. Quand je suis rentrée (avec le dîner quand même) la petite s’était calmée avec son papa qui l’avait mise au lit et endormie, tout s’était bien passé, elle avait juste besoin de changer de crèmerie…

Sinon, quand la petite avait des crises de pleurs, je la mettais en sécurité dans son parc et j’allais sous la douche pour ne plus l’entendre et me calmer!

shower-shower-head-water-drop-of-water-161502.jpeg

12 – Voulais-tu plusieurs enfants avant d’en avoir ? Ton avis a-t-il changé depuis ? 

Alors oui, j’en ai toujours voulu trois….. Mais ça c’était avant. Je pense maintenant que deux c’est bien.  Je commence d’ailleurs à y penser mais ce n’est pas pour tout de suite et surtout Monsieur Papa lui n’est pas prêt.

 

J’espère que mes réponses vous ont intéressé, n’hésitez pas à répondre à quelques-unes d’entre elles en commentaire si ça vous tente 😉

 

Quant aux tags, j’aimerais bien voir les réponses de mes blogcopines et de mes blogs préférés :  Maman tralala and co, Angélique marquise des couches, Une mère débordée et débordante, Mam’termante, Egalimère, et toutes celles qui souhaitent y participer!

 

Retour de maternité : bébé a dormi dans ma chambre

Et oui, je fais partie de ces mamans qui n’ont pas eu le cœur de laisser bébé seul dans sa chambre au retour de la maternité. Je n’ai pourtant pas des gènes de kangourou et n’ai pas pratiqué le co-dodo.  Et j’avais pourtant dis, lors de la grossesse, non non, elle ira directement dans sa chambre. Mais voilà, comment aurais-je pu laisser mon bébé seul dans sa chambre alors qu’elle découvrait seulement l’environnement dans lequel elle allait vivre. Non je n’ai pas pu, je n’ai pas eu le cœur à l’abandonner (ce mot paraît fort mais c’est ainsi que je le ressentais) dans sa chambre.

pexels-photo-272056

De ce fait, Mam’Zelle Pioupiou a, au début, dormi dans notre chambre, dans son couffin. Je ne voulais pas la prendre en co-dodo, j’ai un sommeil assez lourd et au début, crevée par les nuits avec moins de sommeil, je ne le sentais pas du tout et n’en avais pas tout simplement pas envie. On faisait du co-dodo uniquement pour la petite sieste de l’après-midi, l’une contre l’autre, en position câlin (que de bons souvenirs…)

 

Avoir ma fille dans ma chambre a plutôt été très pratique. Ayant choisi l’allaitement, pas besoin de courir la chercher pour la mettre au sein rapidement. Que nenni, on la sort du berceau et hop, au sein, et voici une petite affamée vite repue, c’est pas beau ça (oui, ça en a l’air comme ça, mais entre une maman endormie et un bébé affamé, le plus court chemin vers le téton est souvent assez long). Ceci dit, Monsieur papa se levait pour lui changer la couche (mais si je vous jure, les papas aussi se lèvent la nuit ; enfin le mien le faisait mais c’est pas tous hein !). Et puis, on ne va pas se cacher, ça me rassurait d’avoir bébé près de moi après un accouchement que je considérais comme un échec. Je ne voulais pas la quitter non plus, d’ailleurs j’ai mis un peu de temps à la lâcher (et j’ai encore du mal).

pexels-photo-234137

Alors, oui, il y a ceux qui sont contre, ceux qui sont pour, ceux qui sont pour le co-dodo. Je pense qu’il n’y a pas besoin de se battre (comme j’ai pu le voir) sur ce sujet.  Je pense, qu’il faut juste faire comme on le sent. Lorsque la petite a commencé à faire ses nuits, elle a été installée fissa dans sa chambre et elle s’en est depuis fait un vrai cocon où le « dodo » a un temple, étant donné qu’elle évoque ce mot même quand elle y joue. Heureuse de l’avoir accueillie dans ma bulle nocturne, heureuse d’avoir récupéré ensuite la même bulle…

 

Pioupiou sur un lit d’hôpital

Si tu suis ma page Facebook ou mon compte Instagram, tu as peut-être su que le dernier week-end d’août a rimé avec urgences pour nous.

Mam’Zelle Pioupiou s’est réveillée en pleine nuit en hurlant et en cherchant de l’air pour respirer, sans réussir à se calmer. Elle se tordait dans les bras de Monsieur Papa. Un nettoyage de nez n’a fait que lui faire vomir des sécrétions et la faire entrer en état de choc. Nous n’avons pas hésité longtemps, Monsieur Papa et moi, à l’emmener au service des urgences de l’hôpital le plus proche de chez nous.

21441251_10213543457122442_141167504_o

Se réveiller en trouvant son enfant ayant du mal à respirer est affreux à vivre, on se sent démuni, inutile, d’un coup d’un seul, mais sur le moment, il est surtout urgent d’agir. Nous n’avons pas appelé les secours mais l’avons emmenée nous-même à l’hôpital qui se trouve à 20-25 minutes de chez nous. C est un choix très difficile qu’il faut prendre dans l’urgence. Je voulais appeler les secours, Monsieur Papa m’a juré que le transport était possible. Sur le trajet, Mam’zelle Pioupiou était plutôt calme et regardait dehors. Et elle a été fort heureusement prise rapidement en charge à l’hôpital, par du personnel très attentif….

En fait Mam’zelle Pioupiou respirait bruyamment et avait la voix cassée depuis 2-3 jours, et nous avions été voir le docteur de garde une première nuit, inquiets, et attendions que le traitement agisse. Mais voilà, il n’a pas eu le temps d’agir correctement et n’était d’ailleurs, on l’a appris plus tard, pas totalement adapté. Rien de bien grave, juste une laryngite qui a mal tourné et l’inflammation était trop importante et obstruait la gorge obligeant Mam’zelle Pioupiou à chercher de l’air. Un peu de ventoline, de doliprane pour faire baisser la fièvre et dès le samedi, elle allait mieux et a pu sortir le dimanche en fin d’après-midi. D’ailleurs dès le dimanche matin, elle était intenable et n’en pouvait plus d’être ainsi reliée à des machines. Après la visite du docteur le matin, elle a été débranchée et faisait les 100 pas dans la chambre, heureusement j’avais pensé à récupérer des jeux et jouets à la maison pour l’occuper un peu et j’ai bien fait. Encore quand elle était sous cathéter s’amusait-elle déjà à jouer de la batterie sur les barreaux métalliques du lit avec sa grosse attelle!

Mais voilà, même si ce n’était, heureusement, rien de grave, nous avons eu très peur. J’avais déjà ressenti ces affres lors d’un pic de fièvre nocturne de la petite une nuit, mais Monsieur Papa m’avait rassurée en vérifiant qu’elle était tonique et réactive, et finalement la petite s’était mise à nettoyer la chambre à plus de minuit avec un petit chiffon, pas mécontente d’être réveillée!

Cette fois, la fatigue s’est ajoutée à la peur, à la difficulté de voir son enfant relié à des appareils pour la toute première fois, en détresse et en larmes avec un masque sur le visage, j’avoue j’ai tout de même un peu craqué et les larmes sont sorties, comme souvent, lorsque j’étais seule et que j’étais venue prendre une douche vite fait avant de repartir à l’hôpital. Voir son enfant ainsi, est très difficile pour les parents que nous sommes. Je n’ose imaginer ce que vivent au quotidien les parents d’enfants malades, ceux auxquels la médecine ne peut pas donner de réponse satisfaisante et qui se battent néanmoins parfois pour amener leur enfants vers d’autres spécialistes, toujours plus loin, et j’ai une grosse pensée pour eux.

Dans le nid de Maman et Mam'Zelle Pioupiou

Testez les marques avec Trybe

Hello, j’ai envie de vous faire découvrir un super bon plan. Il s’agit du site Trybe. C’est un site qui met en relation les marques et les consommateurs. Je vais tout vous expliquer ci-dessous !

Affiliates-banner 01

 Qu’est-ce que c’est Trybe :

Trybe est une société norvégienne qui s’est donné pour mission de mettre en relation les consommateurs et les marques. Le site donne aux consommateurs la possibilité de donner leur avis en toute sincérité au travers des produits tests. Trybe s’est développé dans plusieurs pays. D’abord dans les pays nordiques, d’où cette société est originaire puis outre-Atlantique, en Amérique du Nord puis en Amérique du Sud. La société s’est ensuite ouverte sur une douzaine de marchés de l’Argentine à la Chine.

Le principe :

Vous vous inscrivez aux campagnes qui vous plaisent (dernièrement il y a eu des bonbons Haribo, un sac de randonnée, des tétines Avent, la marque Munchkin, etc.), si vous êtes sélectionné, vous recevez le produit gratuitement et partagez votre expérience sur Trybe et vous pouvez aussi les partager sur les réseaux sociaux 🙂

Comment ça fonctionne : 

Pour récapépet : 1. Inscription, 2. Test et 3. Avis en toute sincérité. Simple comme bonjour non?

D’ailleurs, je vous parraine avec grand plaisir, suivez ce lien ( 😉 ) :

https://trybe.com?ref=pioupiou

 

La biz!

Tu as déjà deux ans !

Ma très chère Mam’Zelle Pioupiou, ma beauté, ma joie de vivre, mon petit bonheur,

Jen et Vicky modif

Toi, ma mini-moi, il y a deux ans, tu allais arriver dans ma vie, sans crier gare et je n’imaginais pas le chamboulement que tu opérerais dans mon existence.

Je t’ai tant désirée, tant attendue, tant voulue et même si ton arrivée, je ne l’avais pas imaginée comme ça, même si je regrette que tu ne sois pas sortie par la bonne voie, tu es la plus belle chose, le plus grand bonheur qui me soit arrivé dans la vie.

Ton premier cri, je l’ai entendu, les larmes coulaient alors sur mon visage car ne pouvant te voir tout de suite, j’avais déjà l’impression qu’une partie de moi me manquait. Lorsque enfin la sage-femme t’a emmenée me voir, juste quelques secondes ou quelques minutes (c’est flou dans ma tête avec le décontractant que m’avait donné l’anesthésiste, me sentant stressée par la césarienne), ton petit poing s’est accroché à ma joue et mes larmes ont redoublé. Ce premier contact fut bref, trouble, mais intense.

Il y a deux ans, tu entrais dans ma vie et ma vie se voyait complètement changée. Depuis que tu es là, je vois la vie, le boulot, les choses différemment. J’ai revu mes priorités, j’ai réappris à apprécier les petits moments de plaisir, de joie et de bonheur.

Lorsque tu me souris ou lorsque tu me regardes intensément avec tes petits yeux noirs, plus rien n’existe autour de moi, plus rien à part toi.

Lorsque tu poses ta petite main sur ma joue, ou ta tête sur mon épaule, alors je sens tout cet amour que l’on a l’une pour l’autre et mon cœur de maman pleure de joie, et ma carapace se fendille.

Alors pour tes deux ans, je voulais te dire merci, tu as fais de moi, une autre personne, une autre adulte. Mais aussi une maman poule, maman joueuse, maman fofolle, maman qui rit, maman qui pleure etc.

Ma chère Mam’Zelle Pioupiou, je t’aime tout simplement.

Le lait maternel comme soin?

Si tu as lu mes articles précédents et bien que je ne fasse pas que parler de cela, tu sais que j’ai allaité Mam’zelle Pioupiou. Mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’évoquer le lait maternel en lui-même, celui-ci a plein d’utilisations différentes.

Les vertus du lait maternel

  • Le lait maternel pour guérir les crevasses.

Mam’Zelle Pioupiou tétait mal au début alors j’ai eu ce que l’on appelle des crevasses, une horreur, elles ont même saigné. En fin de tétée, je faisais couler quelques gouttes de lait que j’étalais sur celles-ci et elles sont passées plus vite. Toutefois, la douleur était si forte que pour continuer à allaiter (je ne voulais pas abandonner), j’ai eu recours à des bouts de seins en silicone. Ces deux solutions ensemble ont fait des miracles sur mes pauvres petits mamelons.

  • Le lait maternel contre les croûtes de lait

Et oui, le lait maternel a pas mal de vertus, dont celle d’aider à faire passer les petits soucis de peau de nos chérubins. Encore une fois, il suffit d’exprimer un peu de lait et de passer sur chacune des croûtes de lait de bébé. Je n’ai pas testé cette méthode puisque Mam’Zelle Pioupiou n’a pas été atteinte.

  • Le lait maternel pour les dommages causés par l’humidité chez bébé

Quand Mam’Zelle Pioupiou a commencé à avoir les mâchoires qui travaillaient, elle bavait beaucoup et bien entendu, tout allait se caler dans le cou, qui, quand nos loulous sont trop petits, ne voit pas la lueur du jour. On passe un peu de lait maternel et en une journée, plus rien. C’est pas beau ça!

  • Le lait maternel contre les conjonctivites, l’orgelet ou les irritations

Je vois certaines d’entre vous rire et lever les yeux au ciel, mais si je vous jure, il suffit de mettre quelques gouttes de lait dans les yeux. Le lait maternel a vraiment plein de vertus.

 

Comme tu peux le constater le lait maternel est efficace pour beaucoup de choses, ces quelques exemples sont le reflet de ses bienfaits. On peut également l’utiliser pour les érythèmes fessiers, les coups de soleil, le nombril pour les soins du cordon, les oreilles en cas d’otite, les lèvres gercées, les petits bobos (les bleus, les bosses, les égratignures etc.), les boutons, dont l’acné et la varicelle.  Le lait maternel a des vertus calmantes et apaisante puisqu’il contient des endorphines alors n’hésitez pas à l’utiliser pour les petits bobos de vos loulous 😉

 

 

Des cadeaux tendance pour filleul(e)s, parrains ou marraines

On m’a proposé de tester les sites cadeaux-parrain.com et cadeaux-marraine.com . Puisque c’est bientôt l’anniversaire de ma chère filleule, je me suis dis que cette occasion tombait pile au bon moment.

Le principe est simple : vous proposer des  cadeaux de naissance pour filleule et cadeaux de baptême de marraine et parrain mais aussi des cadeaux d’anniversaire, de Noël, etc… pour nos petits loulous de cœur (ma filleule, c’est comme ma fille mais sans les contraintes de maman 😉 ).

Ces deux sites vous proposent des cadeaux pour fille, garçon mais aussi d’autres plus symboliques pour les parrains et les marraines comme des t-shirts, des affiches, des bijoux, etc. Parmi ce que l’on m’a proposé, j’ai opté pour un lot de deux affiches très mignonnes, très Girly (parfait pour la décoration de sa chambre) et qui conviendront parfaitement à la petite puce (plus si petite) qui fêtera ses 8 ans.

visuel pele mele

Ce que j’en pense : Sur ces sites, j’ai également repéré plein de jolies choses pour des cadeaux de naissance notamment.  Il y a de tout (mais en même temps, pas trop) comme des bavoirs, des tétines, des boîtes à musiques, des affiches, quelques jouets, et de jolis bijoux marraine-filleule (que je trouve wahou et qui pourront faire l’objet d’un cadeau futur à ma filleule voire ma fille).  Vous l’aurez compris, j’adore ces deux sites et les cadeaux qu’ils proposent.  Ce n’est pas toujours facile de trouver un cadeau qui sort un peu de l’ordinaire ou parfois, on a tout simplement pas d’idée, et les sites cadeaux-parrain.com et cadeaux-marraine.com sont une bonne source d’inspiration. J’espère que les affiches plairont à ma chère filleule (promis je vous donnerai sa réaction 😉 ).

visu coffret naissance.PNG visuel livres.PNG

Pour aller plus loin :  Puisque l’on parle de parrain, de marraine et de filleul(e), on ne peut pas ne pas évoquer le baptême, alors si vous en organisez un,  je vous conseille le site organisation-baptême.com, où vous trouverez des idées pour l’organiser, mais aussi des conseils sur comment choisir le parrain et la marraine, les traditions à respecter si vous voulez ne pas commettre d’impair, etc.

L’annonce de la grossesse

À l’approche des deux ans de Mam’Zelle Pioupiou (c’est dans un mois), beaucoup de souvenirs de ma grossesse remontent. Notamment l’annonce de la venue future d’un petit bébé dans la famille. Du coté de Monsieur Papa, cela faisait un moment qu’il n’y avait pas eu d’enfant. Et de mon côté, il se trouve que ma tatie de dix ans mon aînée, nous avait annoncé la grossesse au même moment que j’apprenais la mienne (la vie réserve ce genre de surprises, hihihi). D’ailleurs, nos petits bouts ont tout juste 1 mois et demi d’écart.

Mais nous nous sommes posé des questions : quand l’annoncer ? Et surtout comment ? (j’aime bien faire des surprises)…

annonce_grossesse

Quand l’annoncer?

Nous avons préféré, Monsieur Papa et moi, attendre avant de l’annoncer. Nous l’avons fait à la fin du premier trimestre, d’une parce que la fin du premier trimestre coïncidait avec Noël et deuxièmement le premier trimestre est le plus « à risque » concernant les fausses couches. Étant du genre prudent et comme je suis un peu superstitieuse, nous avons voulu attendre un peu.

Toutefois cela n’a pas été simple. Fin novembre, la fête anniversaire des 40 ans de mon cousin avec toute la famille, habituée à me voir boire une coupette de champagne. Du coup, on a rusé, dès que tous avaient le dos tourné, Monsieur Papa et moi échangions nos coupettes (le « pauvre » a bu plus que d’habitude ce soir-là). Bon on avait par avance décidé que le BOB de la soirée, ce serait moi. Puis, la femme de mon cousin avait préparé des jeux où il fallait un peu trop chahuter, et bien sûr, elle m’avait prévue dans l’un d’eux. Alors, j’ai fait une manche, certes, et j’ai très vite perdu 😉 (quand je vous dis que je suis prudente). Les cousins, un peu déçus, n’ont rien vu (hihihi).

Un repas chez des amis était la prochaine étape, et bien sûr, étant en plein mois de décembre, c’était raclette party. M’étant renseignée sur le repas, j’ai préféré ne pas m’y rendre, Monsieur Papa y est donc allé sans moi. Charcuterie enceinte, quand on est pas immunisée contre la toxo et que du fromage au lait cru est peut-être au menu, no way. Un peu déçue de louper cette soirée mais je ne voyais pas comment faire illusion.  Le  hic, mon amie n’a pas été étonné quand je lui ai annoncé la bonne nouvelle, elle s’en doutait.

Comment l’annoncer ?

Un peu avant Noël, ayant eu des pertes très roses, j’ai eu peur que quelque chose n’aille pas, alors ni une ni deux, rendez-vous chez la gyneco. Heureusement rien de grave mais nous sommes repartis avec la première écho de Mam’Zelle Pioupiou. La gygy nous a donné plusieurs photos de ce futur bébé (une bonne chose pour l’annonce, histoire de rendre ça plus concret).

Je voulais une annonce de grossesse émouvante, depuis le temps que tous le monde nous tannait avec ça, je voulais les surprendre. Nous avons réfléchi et nous nous sommes décidés pour une petite boîte cadeau avec des minuscules chaussons blancs et une copie de l’échographie. Il était écrit « rendez-vous en juillet 2015, et n’oubliez mes petits chaussons car j’aurai froid« . Belle-maman a fondu en larme, mon père n’en revenait pas si bien qu’il ne voulait plus ouvrir son autre cadeau.  Mes sœurs, les futures tatas m’ont saoulée de questions. Puis mon père a tout de suite téléphoné à ma grand-mère pour la bonne nouvelle. Noël 2014 fut plein d’émotions comme on l’avait souhaité.

annnonce chausson

 

Il existe aussi plein d’autres bonnes idées d’annonces : des cartes à gratter ; offrir un bouquet de choux et rose ;  un œuf façon biscuit de la fortune chinois ; un badge ; un ballon à éclater ; une boîte surprise ; etc…

Y’en a-t-il qui voudraient partager « leur » annonce ou leur idée d’annonce avec moi?

La biz…

Baptisez votre bonne étoile

Il y a quelques semaines, j’ai été contactée par Natacha du site Étoilez-moi, afin de tester leur produit : « Baptisez une étoile ».

étoitoile

Le Principe : 

Baptiser une étoile au nom (ou surnom) d’une personne, d’un enfant, d’un bébé, un(e) amoureux (se), enfin de qui vous souhaitez. Ce cadeau plutôt symbolique peut être offert à l’occasion d’une naissance, un baptême, une occasion spéciale, par amour, pour une personne partie (toujours trop tôt, peu importe l’âge) ou même juste pour faire plaisir.  Cette étoile ne vous appartient pas, attention, c’est un cadeau symbolique pour célébrer une personne. Sur le site, vous trouverez différents package selon vos envies, et il y a même un baptême en « duo » dirons-nous pour les couples ou les jumeaux (jumelles).

Comment ça fonctionne : 

Tout d’abord, vous choisissez le nom de votre étoile ; puis vous choisissez la date de baptême  (j’ai opté pour la date de naissance de Mam’Zelle Pioupiou) ; puis la constellation (j’ai choisi celle du cancer, le signe astrologique de Pioupiou).

illustration étoilez-moi..PNG

Ce que l’on trouve dans le package que l’on reçoit :

  • Un fiche porteuse d’un joli poème en rapport avec les étoiles
  • Un certificat émanant de l’International Celestial Repertory (qui tient le registre officiel d’identification des étoiles aux USA), l’ICR, créé en 1980, répertorie les étoiles et les enregistrements des noms et garantit ainsi que seul vous, avez nommé cette étoile.
  • Une carte pour situer votre étoile dans le ciel
  • Une fiche de la constellation où se trouve l’étoile

 

Ce que j’en pense :

Plutôt du genre « terre-à-terre », j’étais très sceptique au départ. Puis finalement, je me suis laissée séduire par l’idée qu’une étoile allait porter le prénom  de Mam’Zelle  Pioupiou (et la première lettre de son nom de famille).  J’aime l’idée qu’une « bonne étoile veille sur elle » tout au long de sa vie (si si, je vous jure, je suis terre-à-terre en temps normal).  J’ai toutefois, trouvé le package, qui est la seule chose matérielle que l’on offre, un peu simpliste. La pochette est très jolie, mais le fait que le certificat soit imprimé sur simple papier A4, ni plastifié, ni enjolivé, enlève un peu de charme à l’ensemble. Cela peut être une voie d’amélioration pour ce cadeau mignon?